Samedi, 15 Mai 2021
Accueil quotidien mutations politique Lilian Koulou Engoulou: « l’Ods a gagné en maturité et en efficacité en 2020 »

Lilian Koulou Engoulou: « l’Ods a gagné en maturité et en efficacité en 2020 »

387
- Publicité -

Pour 2021, l’Observatoire du développement sociétal entend promouvoir un peu plus la bonne gouvernance, promet son coordonnateur.   

Par Jean De Dieu Bidias

L’année 2020 aura été marquée par la pandémie de COVID-19. Quel bilan pouvez-vous en dresser pour l’Ods ?

C’est un bilan très satisfaisant que nous pouvons dresser au regard des activités menées au cours de cette année. L’Ods a gagné en maturité, notoriété, efficacité, mais aussi sur le plan de l’extension de ses activités et représentations. Aujourd’hui, l’Ods dispose d’une représentation permanente en République de Côte d’Ivoire. C’est une grande avancée. Le 13 août dernier, le Premier ministre nous a adressés ses félicitations ainsi que ses encouragements, au vue des actions entreprises par l’Ods non seulement dans le but de réduire drastiquement le phénomène de corruption au Cameroun, mais aussi en vue de contribuer au bien-être et à l’épanouissement des Camerounais. Autre fait illustratif, c’est l’enregistrement de l’Ods en juillet dernier au répertoire des Organisations non gouvernementales et de la société civile du ministère des Relations extérieures. La liste est loin d’être exhaustive. C’est donc un bilan satisfaisant, avec le sentiment du devoir accompli et d’objectifs atteints à plus de 90%. Mais nous ne devons pas nous enorgueillir, nous restons modestes, car beaucoup reste encore à faire au sein de notre société pour un véritable assainissement de celle-ci.

Entre autres missions, justement, vous luttez contre la corruption et la maltraitance sous toutes ses formes. Qu’est-ce qui a été fait dans ce domaine en 2020 ?  

Dans le cadre de la lutte contre la corruption, l’Ods a de prime abord procédé à de vastes campagnes de sensibilisation, car, il faut le relever, beaucoup d’usagers et de citoyens sont victimes d’abus, d’injustices, d’actes de corruption, et cela perdure très souvent parce que les victimes ignorent qu’il existe des structures habilitées à défendre leurs droits. Nous avons, de ce point de vue, procédé à plusieurs dénonciations, parfois même jusqu’au plus haut sommet de l’Etat ; et je puis vous assurer de ce que des résultats, il y en a eu. Des sanctions à l’encontre de fonctionnaires véreux, il y en a eu, et ce grâce au dynamisme et à l’impartialité de l’Ods. Des cas de dénonciations faites par l’Ods, il y en a à profusion, et vous aurez très bientôt des statistiques et données plus illustratives dans un rapport qui sera publié incessamment. En ce qui concerne la maltraitance, il faut tout d’abord noter qu’on la retrouve dans divers milieux sociaux. A ce titre, nous avons à plusieurs reprises et sur la base de dénonciations, défendu les droits des travailleurs parfois menacés de licenciement abusif, mais aussi, nous mettons un accent particulier sur les enfants victimes de maltraitance. L’Ods entend très prochainement se rendre dans la région de l’Est, car, certaines informations font état d’une situation préoccupante des enfants de ce Côté-là. Mais comme je l’ai souligné tout à l’heure, un rapport sera incessamment publié, et les usagers se feront une idée plus précise de nos activités sur le terrain.

Une question qui taraude les esprits : l’Ods est-il soutenu par le gouvernement ?

Non. L’Ods est une organisation citoyenne qui promeut la bonne gouvernance, le respect des institutions. Le Cameroun est un patrimoine commun à tous les Camerounais. Nos actions s’inscrivent dans le respect des institutions républicaines. Chaque Camerounais fier d’appartenir à cette belle patrie devrait à son niveau œuvrer à la prospérité de son pays. Les actions menées par certains Camerounais à l’étranger, par exemple, n’honorent point notre beau et cher pays ; la situation sécuritaire dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest encore moins. Oui, on peut avoir des revendications, on peut ne pas être d’accord avec ce que fait le gouvernement, mais les revendications doivent se faire dans un cadre républicain.

Croyez-moi, l’ODS ne manque pas de fustiger les actes du gouvernement lorsque ceux-ci ne sauraient garantir le bien-être des Camerounais. La taxe sur le numérique, par exemple, l’Ods est la première Organisation de la société civile à avoir pris publiquement la parole pour dénoncer cela. Au demeurant, nous ne manquons pas de féliciter le gouvernement lorsque celui-ci pose des actions louables. Donc, sachez que l’Ods est une organisation neutre et impartiale. Seul le bien-être des populations est au centre de ses actions.

Pour finir, quelles sont vos projections pour l’année 2021 ?

L’Ods entend, bien évidemment, accentuer la lutte contre la corruption, promouvoir un peu plus la bonne gouvernance et le développement durable, mais aussi davantage nous étendre et gagner du terrain et de la notoriété hors des frontières camerounaises.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP