Lundi, 9 December 2019
Accueil quotidien mutations societe Yaoundé:Un camion citerne tue deux enfants à Nsam

Yaoundé:Un camion citerne tue deux enfants à Nsam

447
- Publicité -

Deux jours après le drame, des épaves indiquant la violence du choc sont encore visibles sur le site du sinistre.

Par Carine Eleme (Stagiaire)

Des chaises cassées, des parties de lits, des morceaux de bois et quelques ustensiles de cuisine sont éparpillés à même le sol. Une corde en plastique de couleur rouge-blanc entoure l’une des maisons de la grande concession située en face de la Société camerounaise de dépôt des produits pétroliers(Scdp). La concession, apprend-on, appartient à la famille Feugeu Essouma. A première vue, un silence y règne. Plus on approche, des éclats de voix se font entendre. C’est que, une réunion entre des représentants de la société de distribution de produits pétroliers de la place et les membres de la famille endeuillée se tient dans une concession. Assise parmi les membres de l’assistance,  la mère des deux enfants décédés est sans voix. Nous sommes dimanche 04 août. Il y a deux jours, un camion a violemment percuté un mur d’une maison située dans la grande concession située en face de la Scdp faisant sur le champ deux morts une fille et un garçon de respectivement 3 et 5 ans.

Les six autres occupants de la maison ont écopés des blessures et ont été conduits à l’hôpital central de Yaoundé. Lors de notre passage hier, 4 août, la grand-mère a rejoint le domicile familial, le pied droit bandé.  Seuls donc cinq personnes, tous des petits-fils, sont encore internés. Selon le responsable de la famille,  « Il était presque minuit lorsque nous avons été informés du décès d’un des nôtres. Nous nous sommes ainsi réunis dans la grande maison pour la circonstance. Pendant que nous y étions,  L’accident s’est produit dans la maison d’à coté nous appartenant également».

D’après des témoignages concordants, « le conducteur de l’engin n’aurait pas tiré le frein.  Celui-ci est descendu et s’est dirigé à l’entrée arrière Scdp pour une vérification de bordereau de livraison ». Y étant, il est informé de la situation, se précipite et essaye en vain de maîtriser l’engin. Des informations ayant fuité font savoir que le chauffeur qui a par mégarde oublié de tirer le frein du camion n’est ni un employé de Scdp, ni de la société de distribution de produits pétroliers qui était chargée de livrer le gasoil. Il s’agit d’un employé d’une société de transport partenaire qui met ses conducteurs, contre rémunération à la disposition de la société de distribution des produits pétroliers incriminée. Ainsi,  La société de distribution de produit a décidé de prendre en charge la famille des victimes.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP