Vendredi, 30 Octobre 2020
Accueil quotidien mutations politique Yaoundé:Maurice Kamto toujours en résidence surveillée  

Yaoundé:Maurice Kamto toujours en résidence surveillée  

142
- Publicité -

Le président du Mrc est retranché dans sa maison assiégée depuis une semaine par la police et la gendarmerie.

Par Jean De Dieu Bidias

Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) est de fait en prison. Depuis le 21 septembre, veille des manifestations qu’il avait annoncées pour appeler au départ du président de la République, Paul Biya, Maurice Kamto n’a plus pointé le nez dehors. C’est de sa maison du quartier Santa Barbara, assiégée depuis une semaine par la police et la gendarmerie, qu’il suit l’actualité autour des marches du 22 septembre dernier, auxquelles il n’a pas pu prendre part pour les mêmes raisons. En « mission inopinée prospective » pour le compte du collectif d’avocats Me Sylvain Souop, constitué pro bono pour pourvoir ses juridiques et assister les manifestants et les entités (Mrc et alliés) avant, pendant et après les manifestations du 22 septembre, hier dimanche, Me Hyppolite Meli a rapporté qu’il faut désormais traverser environs cinq barrières mixtes police-gendarmerie, « sur le rayon de 1 kilomètres de la résidence du Pr Kamto qui le mettent en isolément forcé. La police ne m’a pas permis de m’y rapprocher ».

A l’entrée du quartier, « j’ai été stoppé par un gendarme nerveux qui m’a demandé de me faire identifier, ce que j’ai fait. Je lui ai demandé si le chemin qui mène à la résidence du Pr Kamto n’était plus accessible. Après contrôle de mon véhicule et  celui de ma carte nationale d’identité,  il m’a laissé passer. Je me suis demandé comment vivent désormais ceux qui habitent ce quartier devenu un camp d’hommes armés. Aux alentours de la résidence elle-même, j’ai aperçu un lance-eau Abraham, aux couleurs de la Gendarmerie nationale, des  véhicules Hummer de la police (Gmi),  deux véhicules anti-émeutes. Il y avait des mouvements d’hommes en tenue, certainement de relève, ou autre chose, je ne sais pas,  il était 8h27 », narre-t-il.

A travers un nouveau communiqué dans lequel il dit avoir pris actes des propos du ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi, selon lesquels la situation du leader du Mrc « fait l’objet d’un examen attentif par les instances judiciaires compétentes », le collectif d’avocats susmentionné informe l’opinion qu’il effectuera « une visite professionnelle » chez Maurice Kamto ce lundi, « en vue de la préparation sa défense ».

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP