Vendredi, 20 Septembre 2019
Accueil quotidien mutations economie Yaoundé:Le Gicam et la Beac se concertent

Yaoundé:Le Gicam et la Beac se concertent

85
- Publicité -
Les effets de la mise en œuvre de la nouvelle réglementation de change, et le financement de linvestissement en Afrique centrale ont constitué lessentiel des échanges du 22 août.
Par Guy Martial Tchinda
Le siège de la Banque des Etats de lAfrique centrale (Beac) à Yaoundé a abrité le 22 août, la rencontre entre le gouverneur de cette banque, Mahamat Toli, et le président du Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam), Célestin Tawamba, par ailleurs président de lUnion des patronats dAfrique centrale (Unipace). Au menu des échanges, les effets de la mise en œuvre de la nouvelle réglementation de change, et le financement de linvestissement en Afrique centrale.
La nouvelle réglementation de change (en vigueur depuis le 1er mars 2019) est un document qui codifie les opérations de change et du commerce extérieur entre les pays membres de la Cemac et leurs partenaires situés hors de la sous-région dAfrique centrale. Au sujet des effets de la mise en œuvre de cette dernière,  le gouverneur de la Beac indique que des actions ont été mises en œuvre au niveau de la Banque centrale notamment le renforcement des capacités des cadres, afin daméliorer la diligence des dossiers relatifs au traitement des transferts. Pour Mahamat Toli, le problème dallongement des délais dans les opérations de transfert ne vient pas de la Banque centrale.
Il suggère dailleurs au patronat dinformer la Beac sur le traitement des demandes de transfert de leurs membres afin de réduire lasymétrie dinformation qui pourrait exister entre les banques primaires et les entreprises.
Il est par ailleurs important, a-t-il poursuivi, que les Banques primaires se conforment à la réglementation notamment celle relative au transfert des capitaux qui touchent les problèmes liés au blanchiment et au financement du terrorisme. En ce qui concerne le secteur pétrolier et minier, le gouverneur de la Beac informe que le délai du 1er septembre, initialement prévue pour la mise en œuvre de la nouvelle règlementation a été reporté au mois de décembre 2019 pour examiner en profondeur les doléances des entreprises concernées.
« Pour ce qui est des préoccupations liées à lenvironnement juridique, le Gouvernement de la Beac suggère fortement au patronat de saisir le président de la Commission de la Cemac, afin quelles fassent lobjet déchanges lors de la Conférence des chefs dEtat de la Cemac. Par ailleurs, le gouverneur informe que des réflexions sont engagées au niveau de la Banque centrale pour améliorer le financement des investissements. Il sagit notamment du refinancement hypothécaire. Il invite le président de lUnipace à une mutualisation des efforts et idées pour trouver des solutions aux problématiques de la transformation structurelle des économies de la sous-région », peut-on lire sur une note dinformation produite au terme de la rencontre.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP