Samedi, 11 Juillet 2020
Accueil quotidien mutations sante Yaoundé: Hysacam met les gants contre le COVID-19

Yaoundé: Hysacam met les gants contre le COVID-19

162
- Publicité -
L’entreprise citoyenne a adopté des mesures visant à  éviter  la propagation de la maladie  et la contamination de  ses employés.
Par Pascal Dibamou
Les personnes contaminées au COVID-19 ont atteint la barre de 5436 donc 181 personnels de santé. Cette phase de contaminations communautaires ne laissent pas indiffèrent les responsables de la Société d’hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam). Son personnel étant au contact des ordures ménagers parfois souillées par l’agent vecteur du Coronavirus, elle n’a pas hésité à prendre le taureau par les cornes contre cette pandémie. Si jusqu’ici aucun de son personnel n’a été contaminé il n’en demeure pas moins vrai que c’est grâce aux dispositions prises par Hysacam au début de la pandémie. En autres mesures adoptées, l’interdiction formelle de trier les ordures au ramassage et à la décharge de Nkolfoulou, le port systématique des caches nez et des gants, la désinfection obligatoire des bacs à ordure après la décharge, la multiplication des rotations de camions dans les points de ramassage, l’augmentation des bacs à ordure.
« Nos équipes sont au front et en première ligne dans la lutte  contre la propagation du Coronavirus. Nous avons de nouveaux types de  déchets. En l’occurrence les masques de protection souillés, les mouchoirs parfois contaminés , les déchets des personnes décédées du Covid-19, jetés dans les bacs sans aucun traitement que nous devons ramasser délicatement », explique Garba Ahmadou, le directeur de la communication à Hysacam.
Il fallait se rendre le 27 mai 2020 à la décharge de Nkolfoulou dans le département de la Mefou et Afamba pour observer l’effectivité de la lutte contre le Coronavirus à Hysacam . Devant le balai des camions au niveau du pèse essieu et du casier aménagé pour la décharge des ordures ménagères, une dizaine d’employés s’affairent à laver camions et bacs ordures dans un coin aménagé à cet effet. Trois d’entre eux pulvérisent en même temps des produits désinfectants sur les bacs et camion. «Notre poste de travail ne désemplit pas de camions et de bacs à ordures 24h/24 », renseigne un employé d’hysacam en train de préparer les produits pour les pulvérisateurs. On apprendra qu’il y a une équipe Hysacam assermentée pour la désinfection des bacs jusqu’à dans les points de ramassage à risque comme les hôpitaux.
Cette nouvelle activité n’est pas inclus dans le cahier de charges qui lie à la mairie de la ville de Yaoundé. « Hysacam est solidaire de l’action du gouvernement dans la lutte contre le Coronavirus. Nous faisons tout notre possible pour éviter la propagation du virus par le biais des déchets », ajoute le directeur de la communication.
Hysacam ramasse chaque jour 1500 tonnes de déchets ménagers. D’après nos informations son objectif, depuis le début de la crise sanitaire est de relever plus que par le passé le niveau de propreté de la ville. Mais le gouvernement gagnerait aussi à primer les éboueurs qui sont au four et au moulin, bravant la psychose créer par le virus au risque de leur vie.

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP