Mercredi, 30 Septembre 2020
Accueil quotidien mutations societe Yaoundé 7:Chat échaudé craint l’eau froide

Yaoundé 7:Chat échaudé craint l’eau froide

161
- Publicité -
Malgré les efforts entrepris  par la municipalité, le spectre de nouvelles inondations hante les populations de Nkolbisson et Oyomabang, qui comptent parmi les quartiers à risque.

Par Davy Onyong Onyong et Danielle Nomo Essomba (Stagiaires)

Face à la menace de nouvelles inondations, les habitants de l’arrondissement de Yaoundé 7e sont sur le qui-vive. Au quartier Nkolbisson, lieu-dit «Caramba», les populations se mobilisent pour, sinon éviter, du moins limiter les dégâts dus chaque année aux pluies diluviennes. Liliane, résidente dudit quartier, revient sur  l’épisode d’il y a deux mois. « Au mois de juillet dernier, nous avons été frappés de plein fouet par des inondations. C’était la panique générale au sein de mon domicile. Les eaux nous arrivaient au niveau des cuisses ; j’ai eu à perdre plein d’objets ce jour- là», raconte-telle. Dans la perspective des fortes précipitations qu’annoncent les autorités publiques chargées des prévisions météorologiques, elle et ses voisins rivalisent de stratégies pour restreindre les dégâts. « Nous nous sommes organisés en petit comité  afin de nettoyer nos alentours, car depuis nous ne voyons aucun agent de la mairie venir curer les drains et caniveaux. J’en appelle alors sérieusement aux autorités locales ainsi qu’au gouvernement, de nous venir en aide, car nous souffrons ici », s’alarme-t-elle, un tantinet grincheuse.

Son état d’esprit s’explique du moment où la municipalité, elle-même, s’avoue limitée dans ses moyens d’action. Georges Amougou, chef du service d’hygiène et salubrité à la mairie, qui multiplie des descentes de sensibilisation afin de calmer la colère des populations et de rassurer celles-ci, indique que la commune agit à la limite de ses possibilités logistiques. « La municipalité manque véritablement d’engins afin de procéder aux grands travaux d’assainissement qui viendront à coup sûr résoudre définitivement ce problème d’inondations », explique-t-il. Néanmoins, un ensemble de mesures sont prises. « Compte tenu des prévisions météorologiques, la commune a entrepris des concertations avec les chefs des quartiers, les chefs de blocs ainsi que les conseils de quartier afin de mettre un accent sur l’assainissement de chaque secteur. Nous avons matérialisé cela le 02 septembre dernier, lors de la tournée du gouverneur avec la remise des kits et matériels aux responsables », poursuit notre interlocuteur.

Qui précise qu’au-delà des kits offerts, les équipes de la mairie se déploient sur le terrain les lundis, mercredis et jeudis « pour curer les caniveaux, procéder au désherbage le long des cours d’eau  et à l’enlèvement des tas d’immondices » qui obstruent le passage des eaux. Pour mémoire, les quartiers Nkolbisson et Oyomabang, tous situés dans l’arrondissement de Yaoundé 7e, comptent parmi les plus exposés aux inondations dans la capitale, du fait non seulement de la multiplicité des cours d’eau qui les traversent, mais aussi et surtout des marécages qui y foisonnent.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP