Mardi, 11 December 2018
Accueil quotidien mutations politique Vœux de nouvel an: Abdoulaye Babalé esquive le tapis rouge

Vœux de nouvel an: Abdoulaye Babalé esquive le tapis rouge

386
- Publicité -

Le directeur général d’Elecam n’a pas souhaité emprunté
la carpette lors de la cérémonie d’échanges de vœux avec ses collaborateurs.
Une trentaine de minutes avant le début de la présentation des vœux au directeur général d’Elections Cameroon (Elecam) – jeudi 12 janvier à Yaoundé- par le personnel des services centraux de la direction générale et de la délégation régionale du Centre, les organisateurs s’attèlent à installer et à nettoyer le tapis rouge ainsi que quelques bouquets de fleurs tous les trois mètres, le long de la carpette. 14h 02, le Dg d’Elecam, Abdoulaye Babalé, fait son entrée dans la salle. Sous la conduite du protocole, le personnel qui se lève pour l’accueillir ne comprend pas pourquoi ce dernier ne marche pas sur le tapis rouge, alors que son adjoint, Erick Essousse, qui semble s’interroger également, ne s’est pas embarrassé outre mesure.
Abdoulaye Babalé esquive le tapis à tel point qu’à mi-parcours, il entre pratiquement en collision avec une chaise de la table réservée aux hommes des médias. Le directeur général perd l’équilibre et se ressaisit de justesse pour ne pas se retrouver à quatre pattes. Une fois assis, le visage tendu, le Dg lance à l’assistance : « qu’on enlève rapidement le tapis rouge! ». Il aura fallu environ cinq minutes au personnel pour en débarrasser la salle. « Le tapis rouge est réservé aux hommes politiques. Elecam est un organisme indépendant et un environnement apolitique. Evitons tout ce qui reflète le pouvoir, tapis rouges et autres, dans toute la mesure du possible à Yaoundé ou ailleurs dans nos circonscriptions. Tachons de nous comporter comme un organisme proche de la population », va préciser Abdoulaye Babalé, avant son discours proprement dit.
L’incident clos, le directeur général d’Elecam, va marquer sa satisfaction du bilan 2016 des inscriptions sur les listes électorales, avec 510.000 nouveaux électeurs. Mais aussi sur le raccourcissement des délais de production des cartes d’électeur et la sécurisation de l’ensemble du système biométrique. Abdoulaye Babalé a profité de la cérémonie d’hier pour rebaptiser cet évènement en « cérémonie de présentation de vœux au sein de la famille Elections Cameroon ». Pour 2017, l’objectif spécifique est d’atteindre 650.000 électeurs inscrits.
Thierry Etoundi

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP