Mardi, 12 Novembre 2019
Accueil quotidien mutations politique Violences en Afrique du Sud: Le gouvernement camerounais opte pour le silence

Violences en Afrique du Sud: Le gouvernement camerounais opte pour le silence

306
- Publicité -

Malgré les attaques dirigées contre des ressortissants étrangers dont des Camerounais résidant dans ce pays, les autorités de Yaoundé n’ont jusqu’ici daigné communiquer sur la question.

Par Florentin Ndatewouo

A l’instar du Cameroun, de nombreux pays sont concernés par les violences en Afrique du Sud. Il s’agit entre autres de la Zambie, du Zimbabwe, de la Somalie et du Malawi. Dans une interview accordée à votre journal dans son numéro paru vendredi dernier, le Camerounais Armand Aimé Eroko A Zintchen, enseignant-chercheur à l’Université de technologies de Tshwane en Afrique du Sud, fait savoir que « nous (Camerounais, Ndlr) sommes installés dans les deux villes de Pretoria et Johannesburg, théâtre de ces violences. Des Camerounais ont vu leurs boutiques partir en feu ». Une indignation qui laisse manifestement de marbre le gouvernement camerounais.

En effet, celui-ci tarde à communiquer sur la situation de ses ressortissants en République sud-africaine. Rendu à la division des Camerounais de l’étranger (Dce), du ministère des Relations extérieures (Minrex) hier 09 septembre, à l’effet de collecter des éléments d’informations entre autres relatifs aux mesures prises pour garantir la sécurité de ses ressortissants, notre démarche s’est heurtée aux procédures administratives coutumières de la bureaucratie camerounaise. Toutefois, d’après Armand Aimé Eroko A Zintchen, « l’ambassadeur du Cameroun a réagi en organisant des réunions avec les Camerounais qui ont été affectés par ces violences, afrin de faire des revendications auprès des autorités sud-africaines ».

Selon les médias internationaux, le bilan provisoire des violences en Afrique du Sud fait état de 12 morts, 400 arrestations, une dizaine de magasins détruits. Depuis le 01er septembre dernier, les ressortissants étrangers vivant dans ce pays sont l’objet de multiples agressions des jeunes issus des quartiers défavorisés de Johannesburg. Ces derniers accusent les expatriés de « voler » leurs emplois, dans un pays où le taux de chômage avoisine les 30%.

Mesures

Les actes de violences perpétrés contre les expatriés présents dans la nation en arc-en-ciel ont eu des incidences au Nigeria, qui compte de nombreux ressortissants dans ce pays d’Afrique australe. « Après avoir reçu des informations et des menaces de la part de Nigérians, nous avons décidé de fermer temporairement l’ambassade sud-africaine à Abuja et le consulat à Lagos », déclare à l’Agence France presse (Afp), le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lunga Ngqengelele.

Face à cet état d’insécurité, l’Etat nigérian a pris un ensemble de mesures notamment, le rapatriement d’une frange de ses ressortissants. « Ils sont environ 600 maintenant, à s’être présentés au consulat pour demander à être rapatriés au Nigeria […]. La compagnie aérienne Air Peace commencera l’évacuation mercredi, avec les 320 premiers. Un autre avion sera affrété aussitôt après », renseigne le consul du Nigeria à Johannesburg, Godwin Adamu. En outre, au cours d’un débat parlementaire, les législateurs nigérians ont suggéré que le ministère des Affaires étrangères émette désormais des alertes aux Nigérians qui prévoient de se rendre en Afrique du Sud.

Pour sa part, l’Etat tanzanien se montre lui aussi prudent à l’égard de ses ressortissants. « Vous savez qu’il y a des violences en Afrique du Sud où les jeunes font leur propre loi […]. Pour cette raison, nous avons décidé de ne pas transporter de passagers vers cette destination (Johannesburg, Ndlr), où leur vie pourrait être en danger », explique Isack Kamwele. Au Cameroun, il faudra encore ronger son frein pour espérer une réaction officielle de Yaoundé.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP