Samedi, 15 December 2018
Accueil quotidien mutations sante Vih en milieu jeune

Vih en milieu jeune

83
- Publicité -

L’Ippf et la Camnafaw veulent y mettre fin

Par Paulette Ndong

La Journée mondiale de lutte contre le Vih et Sida s’est célébrée ce 1er décembre. En prélude à cet évènement, l’Association Camerounaise pour le bien-être familial (Camnafaw) a organisé une série d’activités de sensibilisation pour réduire la prévalence du Vih et Sida en milieu jeune. A Yaoundé, le Counselling et des dépistages volontaires gratuits  ont été faits dans des établissements scolaires et universitaires. A en croire Mme Zoa Mbida, chef projet du centre médical Camnafaw à Yaoundé,  au Lycée de Nkolmesseng, dans le cadre du « mois camerounais», sur 900 dépistages effectués, aucune séropositivité n’a été enregistrée. Au centre médical de la Camnafaw à Soa,  le personnel est également à la disposition des populations.

En plus de ces activités, les méthodes contraceptives sont présentées. Le Cameroun s’est engagé à réduire la mortalité maternelle et infantile en conseillant évitant les 4 trop. A la Camnafaw, «nous n’exigeons pas de contraceptifs. Nous proposons et nous les faisons connaître. Nous  combattons  les préjugés », a expliqué le vendredi 30 novembre dernier, Inès Fortune Fomuso, laborantine. Un travail qui a tout son sens. Parce que ce jour-là, plusieurs étudiantes dont Julie O. sont venues se faire dépister et par la même occasion en savoir davantage sur les contraceptifs.

Dans cette lutte la Fédération internationale pour la planification familiale (Ippf) n’est pas en reste pour permettre le Cameroun à atteindre l’Odd3. A travers son projet Packard  [phase II], elle entend entre autres participer au bien-être des populations mais surtout à celui de la jeune fille.

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP