Vendredi, 20 Juillet 2018
Accueil quotidien mutations economie Train de vie de l’Etat: 100 milliards Fcfa de réduction en 2017

Train de vie de l’Etat: 100 milliards Fcfa de réduction en 2017

320
- Publicité -
train de vie de l'Etat

C’est le montant des coupes opérées dans le budget de fonctionnement de l’exercice en cours.

Par Ludovic Amara

Dès le 23 décembre 2016, le gouvernement camerounais planche sur des plans économiques et financiers à soumettre au Fonds monétaire international (Fmi), afin de bénéficier de l’aide de l’institution de Bretton Woods. La baisse des cours des ma-
tières premières sur le marché international – le pétrole notamment – a asséché les caisses de l’Etat, obligeant les pays de l’Afrique centrale à recourir au Fmi pour redresser leurs économies. Redressement qui passe par la réduction des dépenses courantes, dont le train de vie de l’Etat.

A Yaoundé, les autorités décident, pour ce faire, de couper dans les dépenses de’fonctionnement : « De manière concrète, dans le budget de l’Etat pour l’année 2017, nous avons fait une ponction sur les biens et services pour bien matérialiser le fait que l’Etat réduise son train de vie. Et aujourd’hui, le budget ne s’en porte pas plus mal dans son niveau d’exécution.

Donc, c’est 100 milliards de F.cfa qui ne seront absolument pas dépensés dans le budget de l’Etat » a expliqué Gilbert Didier Edoa.
Le secrétaire général du ministère des Finances (Minfi), s’exprimait ainsi hier, 24 juillet à Yaoundé, au cours d’un point de presse présidé par Issa Tchiroma Bakary, le ministre de la Communication (Mincom). La rencontre avait pour but d’expliquer le Programme économique et financier avec le Fonds monétaire international soutenu par la facilité élargie de crédit (Fec), auquel le pays a souscrit
depuis le début de l’année.

Gilbert Didier Edoa excipe les niches de dépenses qui vont subir des ponctions : « Ces 100 milliards Fcfa portent sur les achats de véhicules, le carburant, les missions et les
comités ». Et de poursuivre : « Je vous signale que désormais, les départs en mission sont contrôlés par les services du Premier ministre. Il est désormais difficile que plusieurs personnes aillent en mission au même moment, y compris à l’intérieur du pays ». Et, tout achat de nouveaux véhicules administratifs est dorénavant soumis au visa du Pm. Cependant, le Sg du Minfi tempère : « Vous savez que l’Etat doit fonctionner. Il y a des obligations et il faut que l’Etat se donne les moyens de les assumer ».

Didier Edoa: Sg Minfi et ancien Sg Minepat

Négociations

Pour l’ancien Sg du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), le fait que des « grosses cylindrées » immatriculées CA (pour Corps administratif) continuent d’être visibles sur les routes, « ne veut pas dire que le train de vie de l’Eta n’est pas réduit où encore que l’Etat n’a pas son train de vie ». Selon Isaac Tamba, directeur général de l’Economie au Minepat, présent lui également au cours de cette conférence de presse, ladite réduction du train de vie de l’Etat a été décidée dans le cadre des négociations avec le Fmi.

Et c’est dans la rubrique « biens et services » du budget de l’Etat que des abus sont observés. En décembre 2016, les chefs d’Etat des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), se sont réunis à Yaoundé, à l’initiative du président Paul Biya. Le sommet extraordinaire a vu la participation de la directrice générale du Fmi et du ministre français de l’Economie et des Finances de l’époque. La
rencontre d’urgence visait à plancher sur la conjoncture économique et monétaire dans la sous-région. Ce qui va aboutir, le 26 juin 2017, à la signature d’un accord entre
le Fmi et le Cameroun, portant sur un mécanisme dénommé « Facilité Élargie de Crédit ».

400 milliards de F.cfa seront ainsi débloqués au titre de « Droits de tirage spé-
ciaux », dont 102 milliards de Fcfa disponibles dès l’approbation du Conseil d’administration de l’institution. Le gouvernement tient à rappeler qu’il ne s’agit en aucune manière, d’un plan d’ajustement structurel, encore moins d’un politique d’austérité.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP