Mardi, 4 Août 2020
Accueil quotidien mutations chronique The Nganzi Djoumessi Show

The Nganzi Djoumessi Show

679
- Publicité -

Emmanuel Nganou Djoumessi, notre ministre des Travaux publics(Mintp), n’aurait jamais fait fortune dans les arts de la scène. Il est bon ni pour le théâtre ni pour la danse ni pour le cirque. Ni même pour la mime !
Nous sommes mi-juillet 2019. Dans un forum WhatsApp que je fréquente, un ami qui a trouvé son gagne-pain au port de Douala nous réveille à 5h du matin dans une colère à couper à la scie à métaux. « Trop c’est trop ! », peste-t-il. Passant par là car, je suis un lève-tôt moi aussi, je demande ce qui se passe. « On demande juste des routes. Rien de plus. Pour sortir de la maison, travailler pour développer notre pays. Aujourd’hui, les gens sortent de leur domicile à 5h30 pour rentrer à 23h. À cause des embouteillages. », fulmine-t-il encore. Ben, dis donc ! A cette période (bien vouloir me dire si la situation a changé), pour entrer ou sortir de la pénétrante dite « Est », c’est comme faire un aller-retour du côté de la lune à pied. En clair, exactement le temps qu’il faut pour arriver à Yaoundé et prendre du Soya à la Brique. C’est comme ça le matin, c’est comme ça le soir lorsque les bureaux se referment et déversent dans la rue des milliers « Doualais ». Il y eut des pétitions sur internet, il y en a encore.
Cet ancien Mutant, donc grosse gueule dans l’âme, n’eut pas besoin de pétition. Il monta au toit de la planète Terre, Facebook et tempêta à son tour :« Ce qui se passe à l’entrée Est de Douala depuis quelques jours est un véritable scandale, et la preuve du mépris abject qu’ont les autorités pour les citoyens.
Il y a des moments où on ne peut plus se taire, qu’elle que soit la position qu’on occupe et les interprétations que certains voudront donner à mes propos.
C’est proprement scandaleux que les travailleurs soient obligés de partir de chez eux à 5h30, et font quand même deux heures pour parcourir moins de 10 kilomètres entre les deux stations Tradex. Que les voyageurs fassent encore plus de temps pour sortir de la ville dès six heures du matin. Et que cet axe soit pareillement bloqué le soir jusqu’à minuit passé. C’est scandaleux. J’enrage. » Il enrage, oui !
C’est sur ces entrefaites qu’Emmanuel Nganou Djoumessi décide le 6 août de descendre himself sur place. Avec la télévision bien sûr. Pas de show sans la télé. Les mâchoires tombèrent lorsqu’après avoir « touché du doigt », le Mintp demanda à voir le maître d’œuvre. Fendant la forêt de caméras, un chinois tremblant de tout son petit corps, se mit face au patron des routes. Et l’Emmanuel de demander : « Avez-vous déjà eu à construire une route quelque part sur cette Terre ? » L’autre de bredouiller dans un français plus éternué que parlé : « En Côte d’ivoire et au Kenya.» Et tac ! Fin du Nganou D. show, tirez les rideaux ! Dieu ! L’inactivité active. A-t-on jamais vu ça ? Un Ministre des Travaux qui découvre le maitre d’œuvre d’un ouvrage en même temps que le téléspectateur, comment s’étonner qu’il n’obtienne que des quolibets et un immense éclat de rire ? Si ça n’est de la maçonnerie c’est du vaudeville, de la comédie de boulevard. !
Le malaise faisant partie du show, on nous en crée un chaque jour. C’est certainement cela la fameuse théorie du « coup d’Etat scientifique » de Pascal Charlemagne Messanga Nyamding ? En mot simples : Paul Biya entouré de monde mais toujours seul…

Le Mutant

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP