Mercredi, 17 Janvier 2018
Accueil quotidien mutations societe Tentative d’évasion: Un prisonnier électrocuté à Douala

Tentative d’évasion: Un prisonnier électrocuté à Douala

137
- Publicité -

Les deux autres détenus ayant tenté de s’évader de la prison centrale ont été maitrisés après le décès de leur acolyte.

Des coups de feu ont retenti à la prison centrale de Douala dans la nuit de dimanche à lundi, 09 janvier 2017 aux environs de 22h30. Ces coups de feu ont été tirés pour dissuader les trois détenus qui tentaient de s’évader de ce pénitencier. Ainsi, aux environs de 22h30, Sillas Wekamou, né le 1er janvier 1997 à Garoua et écroué le 21 juillet 2016 pour vol aggravé en coaction ; André Junior Tdsedjiep, né le 1er novembre 1985 à Douala et écroué le 14 juillet 2016 pour coaction de vol avec port d’arme à feu, détention et port illégal d’arme, meurtre et blessure et Walter Tchato Ngapa, né le 02 août 1997 à Douala, ferrailleur écroué le 21 juillet 2016 pour vol aggravé en coaction, ont tenté de s’évader.

A en croire le régisseur de la prison centrale de Douala, «ces trois détenus (encore des prévenus soit non encore condamnés, Ndlr) ont tenté de s’évader en défonçant le mur du bâtiment derrière. Ils ont également traversé le grillage et Sillas Wekamu, l’un des détenus s’est retrouvé face au mur d’enceinte qui est électrifié. En voulant escalader le mur, les fils barbelés l’ont électrocuté et il est décédé sur le champ. C’est alors que le Mirador a tiré des coups de feu de dissuasion. Après le décès de leur acolyte, les détenus ont maitrisé Walter Tchato Ngappa et le troisième détenu a tenté de s’enfuir en se faufilant vers la mosquée, vers le quartier des femmes, jusqu’à ce que les miradors tirent d’autres coups de feu de sommation. Là, il s’est rendu et on l’a arrêté», explique Engongang Mintsang.

La descente à la prison centrale de Douala des éléments du Groupements mobile d’intervention (Gmi), de la police du 2ème arrondissement, du commandant de compagnie de New-Bell et des sapeurs pompiers a permis de ramener le calme et la sérénité dans ce pénitencier. La dépouille de Sillas Wekamu à été déposé à la morgue de l’hôpital Laquintinie de Douala.

Blaise Djouokep

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP