Dimanche, 21 Octobre 2018
Accueil quotidien mutations environnement Téléphones mobiles : 13 tonnes de déchets de collectés

Téléphones mobiles : 13 tonnes de déchets de collectés

298
- Publicité -

Ces objets, récupérés par la Fondation camerounaise terre vivante, vont être transportés vers la France où ils seront recyclés.

Selon l’Agence de régulation des télécommunications (Art), le Cameroun compte en 2015, près de 17 millions d’abonnés de téléphones mobiles. Soit, 17 millions de potentiels déchets pour lesquels, il n’existe malheureusement pas d’infrastructures de recyclage. Ainsi, tous les jours, les substances contenues dans ces appareils sont déversés dans la nature. Il s’agit entre autres, des retardateurs de flammes bromes (présents sur les circuits imprimés, les chargeurs, coques plastiques), du cadmium-métal lourd et très toxique connu pour causer des cancers des poumons et de la prostate-, le plomb et le lithium-substance très corrosive.

Toutes ces substances sont nocives tant pour la santé des populations que pour l’environnement. Elles sont à l’origine des troubles hormonaux, des cancers, des malformations congénitales, des atteintes du système nerveux, des retards de croissance etc.  « Une batterie jetée dans la mer peut polluer plus de 6000 litres d’eau. Le poisson va ingurgiter cette eau qui sera consommée par la population.  Le bébé que porte la femme enceinte qui consomme ce poisson,  peut  développer des malformations congénitales », explique  Mama Mouamfon, coordonnateur du programme collecte et recyclage des déchets de téléphones mobiles au Cameroun à la Fondation camerounaise terre vivante (Fctv).

Cette fondation s’est investie dans le cadre de ce projet de collecte et de recyclage des déchets des téléphones mobiles sur l’ensemble du territoire national. Le programme, en partenariat avec l’entreprise de Télécommunications, Orange Cameroun, vise à« réduire les risques liées à des pratiques d’élimination inappropriées des déchets de téléphones mobiles ». Ainsi, depuis janvier 2016, la fondation a pu, grâce aux réparateurs des téléphones mobiles, collecter et trier 13 390,05 kilogrammes de déchets dans les régions du Littoral, Sud ouest et du Centre.

Les déchets ont été conditionnés dans l’atelier de la fondation à Bonabéri, dans l’arrondissement de Douala Ive et stockés dans un container où ils seront transportés en France pour recyclage. « L’environnement sain est une préoccupation d’Orange Cameroun. Nous sommes conscients des nuisances que peuvent constituer les déchets qui ont un caractère électrique et même électronique. Nous voulons, en tant qu’entreprise responsable, que tous les déchets issus de notre activité puissent subir le traitement qu’ils méritent », indique Samuel Ngondi Eboua, responsable des relations institutionnelles à Orange Cameroun.

Sandrine Tonlio Tiako

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP