Mercredi, 12 December 2018
Accueil quotidien mutations politique Surveillance du vote:partis politiques et société civile, vent debout contre la fraude

Surveillance du vote:partis politiques et société civile, vent debout contre la fraude

302
- Publicité -

Transparency International et des formations politiques de l’opposition au front contre les tripatouillages le 07 octobre prochain.
Par Jenner Onana (Stagiaire)
« Je protège mon vote ». C’est la dénomination de la campagne de sensibilisation lancée hier jeudi 04 octobre par Transparency International Cameroun. Elle permettra à chaque citoyen de protéger son vote à travers la plateforme en ligne « elections.corruption-no-sissia ». Cette dernière permet de dénoncer des irrégularités et des fraudes observées dans les centres ou les bureaux de vote de trois manières. « L’appel anonyme par téléphone ou en utilisant un téléphone connecté à l’internet pour ouvrir le site ; l’envoi d’un sms WhatsApp, en décrivant les faits et en utilisant un ordinateur connecté à l’internet pour ouvrir le site », explique le chef du projet, Francis Simeu. Le 26 septembre dernier, le directeur de publication du trihebdomadaire l’œil du sahel Guibai Gaitama, a organisé une conférence sur les « observateurs d’un jour ». « Prenez une photo le jour du vote, vous envoyez à mon numéro WhatsApp ou sur mon compte Facebook », a-t-il indiqué. Cela, a-t-il poursuivi, « est un acte citoyen visant à surveiller le vote ».

Ces actions de la société civile précèdent celles déjà engagées par les partis politiques de l’opposition. « Nous avons des représentants et des scrutateurs dans les bureaux de vote. A ceux-ci, nous associons les citoyens. La loi portant code électoral permet aux citoyens d’être présents dans les bureaux de vote pendant le dépouillement », déclare le secrétaire national à la communication du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), Sosthène Médard Lipot. Le Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs), compte aussi éviter le détournement des voix de ses militants. « Nous avons des représentants et scrutateurs dans tous les bureaux. L’idée est de surveiller le vote pendant et après l’élection.

Vous savez que les tripatouillages se passent après celle-ci. Nos scrutateurs et représentants sont des militants du parti qui croient en l’idéologie du parti. Donc, ce ne sont pas des employés d’un jour comme cela se fait ailleurs ; nous sommes convaincus qu’ils sauront jouer ce rôle », assure la chargée de la communication de cette formation politique, Clarence Yongo. L’Union nationale pour l’intégration vers la solidarité (parti Univers), dont Cabral Libii est le porte-étendard pour la présidentielle du 07 octobre prochain, sensibilise aussi les citoyens, en vue de protéger les votes en sa faveur. « Il faut que nous ayons des représentants dans chaque bureau de vote le jour du scrutin. Je sais que ce travail a été fait et continue d’être fait », a-t-il déclaré le 30 septembre dernier, lors de son meeting de campagne dans la région de l’Ouest.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP