Dimanche, 17 Juin 2018
Accueil quotidien mutations politique Sénatoriales 2018:le vote des conseillers municipaux se marchande

Sénatoriales 2018:le vote des conseillers municipaux se marchande

87
- Publicité -

Les petites attentions financières de la part des candidats créent des frustrations chez ces grands électeurs.
Par Ludovic Amara
Des conseillers municipaux de la commune d’Ebolowa sont encore tout retournés, après un meeting avec un des candidats du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) au scrutin de dimanche prochain. A la fin de la rencontre avec les membres du conseil municipal de cette commune, le candidat leur remettra à chacun une somme de 7000 Fcfa, « pour le taxi ». Quelques jours plutôt dans la même région, d’autres conseillers municipaux refusaient « l’enveloppe minable » qui leur était donnée par un autre candidat. Ce dernier s’est vu obligé de justifier qu’il ne s’agissait que de « l’argent de transport », avant de s’empresser d’ajouter qu’une autre enveloppe les attendait à la fin de la campagne. Le 18 mars dernier à Yaoundé, les conseillers d’une commune de la capitale Yaoundé recevaient 22.000 Fcfa de la part du candidat Rdpc représentant le département du Mfoundi.

Au Rdpc, la question est tabou et beaucoup rechignent à admettre qu’ils reçoivent des « enveloppes » des candidats, et encore moins qu’ils en demandent davantage. Le 14 mars dernier à Sangmelima, le président de la commission départementale de campagne du Rdpc pour le Dja et Lobo, Louis Paul Motaze, est pris à partie par les élus locaux qui se plaignaient de n’avoir encore rien reçu des candidats. « On ne peut vous demander d’aller à la chasse, alors qu’on ne nous a donné ni lance, ni arc, ni flèches », a protesté l’un d’eux. Et le patron du parti dans ce département d’expliquer que les moyens viendront, mais que cela ne les empêche pas de respecter les consignes de vote. Pour un conseiller municipal de la commune de Sangmelima, cette attitude de la hiérarchie « fait le lit de la tentation ».

Froufroutement
Faisant allusion à l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp), sans élus dans la région mais qui a présenté une liste, ce grand électeur explique : « Il y a certains conseillers qui vivent en zone rurale et ne sont pas nantis. Si vous leur proposez une forte somme d’argent, ils peuvent voter pour le parti d’en face. Personne ne saura puisque le vote est secret ». Ce qui ne paraît pas inquiéter le maire d’Ambam, Hyacinthe Mba Mbo qui développe : « En dehors du Rdpc, nous ne sentons ni l’Undp, ni l’Andp sur le terrain. Peut-être parce qu’ils savent que tous les électeurs sont du Rdpc ici. Car, hormis les 10 qui sont décédés, la Vallée du Ntem compte 90 conseillers pour 04 communes. Nous ne savons pas quelle stratégie ils vont utiliser. J’ai l’impression qu’ils attendent la dernière minute, s’ils ne rencontrent pas déjà certains en cachette ».

Cependant, pour de nombreux candidats, les conseillers font tout simplement du chantage en brandissant la menace d’un vote sanction. Dans le Diamaré, (région de l’Extrême-Nord), l’un des deux candidats Rdpc en lice dénonce cette stratégie qui consiste à les obliger à mettre la main à la poche. Un membre de la délégation départementale du comité central du Rdpc pour le Diamaré analyse : « certains conseillers municipaux font circuler des informations selon lesquelles ils ne sont pas d’accord avec les choix du parti, en ce qui concerne les investitures et vont le faire savoir dans les urnes. L’objectif est d’amener les candidats à leur donner un peu d’argent ».
En tout état de cause, le froufroutement des billets semble être un élément perturbant de la campagne électorale pour le renouvellement du Sénat. Mais un élu Rdpc de la marie de Yaoundé V relativise : « les électeurs Rdpc ne sont pas achetables pour au moins une raison : tout le monde prend au Rdpc… », laisse-t-il énigmatique. Du reste, il faut rappeler que chaque électeur aux sénatoriales a droit à 50.000 Fcfa – à récupérer le jour du vote -, représentant les frais de transport et d’hébergement.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP