Samedi, 20 Octobre 2018
Accueil quotidien mutations Route Mbama-Messamena:odeur de corruption autour des indemnisations

Route Mbama-Messamena:odeur de corruption autour des indemnisations

475
- Publicité -

Le ministre des Travaux publics a effectué une visite sur le site du projet à l’Est du Cameroun  le lundi 24 juillet dernier.  Le taux d’avancement travaux est évalué à 31,64%.  
Par Sébastian Chi Elvido à Abong-Mbang
Le retard observé dans l’exécution du projet de construction de la route Mbama-Messamena est causé par les populations. Du fait du non-paiement des indemnisations, elles n’ont pas libéré l’emprise des travaux dans le département du Haut Nyong à l’Est du Cameroun.  Un processus arrêté brusquement, à cause des soupçons de fraude et de corruption matérialisés par des fausses déclarations des biens par certaines élites. Selon un riverain, « Les gens ont déclaré les huttes comme des duplex, d’autres  plusieurs champs de cultures diverses (café, cacao, plantain et banane qui n’existent pas ».

Route Mbama-Messamena

En visite, le lundi 24 juillet, sur ce chantier, le ministre des Travaux publics est revenu sur ces faits de soupçon de  corruption. « Le gouvernement a commandé une contre-expertise qui a révélé des irrégularités et des exagérations de la commission d’évaluation », a t-il déclaré au cours de la séance de travail tenue à la préfecture d’Abong-Mbang. A en croire le ministre, ce n’est qu’après avoir mis les choses au clair que le décret d’expropriation pour cause d’utilité publique pourra être signé par le Premier ministre suivi du paiement effectif des indemnisations.

Outre la libération des emprises, Emmanuel Nganou Djoumessi a déploré la mobilisation insuffisante de l’entreprise sur le terrain. De son côté, le responsable d’Edok-Eter, l’entreprise en charge des travaux a évoqué la tension de trésorerie matérialisée par le non-paiement des décomptes par l’Etat comme cause du retard du chantier. Mais le ministre de Travaux publics a précisé que le déblocage des fonds dépendra du niveau d’accélération des travaux sur le terrain.

D’après la fiche technique ce tronçon s’étale sur 35km. Il aura une largeur de 7 m avec deux accotements de 2×1, 5m en rase campagne et des trottoirs de 2×1,5m en zone urbaine. Ces travaux ce tronçon qui est à 5km d’Abong-Mbang vont coûter près de 26 milliards de Fcfa.  Les travaux de construction de ce tronçon, qui ont demarré le 29 mars 2016, devraient en principe s’achèvent le 10 février 2018.

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP