Mercredi, 15 Juillet 2020
Accueil quotidien mutations economie Projets intégrateurs:la Cemac cherche 2 819,2 milliards Fcfa

Projets intégrateurs:la Cemac cherche 2 819,2 milliards Fcfa

415
- Publicité -

La première réunion du comité technique d’organisation de la table-ronde des partenaires au développement et autres bailleurs de fonds s’est tenue les 10 et 11 mars à Douala.

Par Michel Ferdinand

Dans le souci de densifier les échanges commerciaux intracommunautaires, estimés aujourd’hui à moins de 3%, comparativement à une moyenne de 10% ailleurs, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), mise actuellement sur la réalisation de douze projets intégrateurs prioritaires. Il s’agit d’une recommandation des chefs d’Etat des six pays membres de la Cemac, réunis en session extraordinaire le 22 novembre 2019 à Yaoundé.

Le coût estimatif desdits projets intégrateurs se chiffre 2 819,2 milliards Fcfa dont 255,8 milliards Fcfa attendus des Etats et des partenaires techniques et financiers. Les financements devant être mobilisés par les bailleurs de fonds et autres porteront sur une enveloppe de 2 563,4 milliards Fcfa. Les experts venus des différentes institutions financières, en conclave du 10 au 11 mars 2020 à Douala, ont donc eu la charge d’élaborer, entre autres, les documents stratégiques de travail et les fiches détaillées de douze projets intégrateurs de la Cemac qui seront soumis à la table-ronde annoncée en juillet prochain.

Une évolution qui offre l’opportunité à la Cemac de changer de paradigme. Surtout parce que l’accent a été mis sur l’approche pragmatique et programmatique des projets qui seront soumis à financement dans le cadre de la seconde phase du Programme économie régional (Per) qui s’étale entre 2017-2021. Les projets intégrateurs retenus portent sur les corridors régionaux de transport, la production et l’interconnexion énergétique, le renforcement du marché unique, la libre circulation des biens, des services et des personnes, le développement du capital humain et la diversification économique.

Plus concrètement, l’impact attendu devra transparaître dans l’accélération du bitumage de tronçons routiers  sur les corridors de transport qui relient les Etats membres de la Cemac et notamment toutes les capitales entre elles. Il pourrait également concerner la fourniture d’une énergie stable, un bon marché accessible aux habitants de la Cemac, etc. « La préparation de ces projets avance sérieusement, parce que tous les partenaires techniques et financiers qui sont au comité technique du Pref-Cemac à Brazzaville et au siège de la Cemac à Malabo ont été contactés et approchés personnellement avec des dossiers techniques qui sont à point », rassure le secrétaire permanent du Programme des réformes économiques et financières (Pref) de la Cemac, Michel Cyr Djiena Wembou.

Bien plus, le président du Comité de pilotage (Copil) du Pref-Cemac, Gilbert Ondongo, par ailleurs ministre d’Etat en charge de l’Economie, de l’Industrie et du Portefeuille public de la République du Congo, a conduit une mission de la Cemac en vue de mobiliser les financements, du 14 au 18 janvier 2020, auprès de potentiels bailleurs de fonds tels que l’Agence française de développement à Paris, la Banque islamique de développement à Djeddah, le groupe The Private Office of Sheikh Saeed Bin Ahmed Al Maktoum, Dubai Port Wolrd et Millenium Finance Corporation à Dubaï.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP