Jeudi, 16 Août 2018
Accueil quotidien mutations economie Programme économique triennal : le Fmi approuve un accorde de crédit de  390, 3 milliards Fcfa au Cameroun

Programme économique triennal : le Fmi approuve un accorde de crédit de  390, 3 milliards Fcfa au Cameroun

512
- Publicité -

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (Fmi) a accordé le lundi 26 juin un crédit au Cameroun. Il est d’une valeur de 666,2 millions de dollars,  soit 390,3 milliards de Fcfa. Ce crédit est accordé en échange d’un programme économique triennal. Au ministère de l’Economie, il est clairement indiqué que le plan d’investissement du Cameroun est maintenu et qu’il n’y aura pas de baisse de salaire et de dévaluation du Fcfa

Par Pascal Dibamou

D’après le communiqué n°17/248 du Fmi cette enveloppe est accordée au Cameroun au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC). Il s’agit d’un outil dont dispose le FMI pour apporter un soutien à moyen terme aux pays à faibles revenus. Des pays qui connaissent des difficultés prolongées de balance des paiements.

Selon le communiqué, le Fmi va immédiatement décaisser 171,3 millions de dollars, soit 101,4 milliards de Fcfa.  Le reste du crédit sera déboursé de façon échelonnée sur les trois ans. Cette enveloppe va financer le programme economique du Cameroun. Ce programme  visera à consolider le budget et mettre en place des réformes pour diversifier les revenus non-pétroliers. Pour le Fmi, « Les autorités doivent aussi améliorer « la crédibilité et la transparence » de l’exécution budgétaire ». Ainsi, elles doivent publier régulièrement  des rapports.

Cette facilité est accordée au Cameroun parce qu’il » a été durement frappé par la chute des prix du pétrole ainsi que des facteurs de securité. L’économie du Cameroun  fait face à une décélération de sa croissance, à un déclin de sa marge budgétaire et à une hausse rapide de sa dette publique », explique   le directeur général adjoint du Fonds, Mitsuhiro Furusawa.

Mission de service du Fmi

Mme Deléchat a rendu publique une déclaration en mars au terme de la mission de service du Fmi dans laquelle elle indiquait que « la chute des cours des matières premières, les menaces sécuritaires dans le bassin du lac Tchad et, jusqu’à une période récente, les troubles civils en République centrafricaine ont eu des retombées négatives sur la situation extérieure et budgétaire du Cameroun ».

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP