Mardi, 12 Novembre 2019
Accueil quotidien mutations societe Prison centrale de Kondengui:les premiers jours de Mebe Ngo’o et compagnie

Prison centrale de Kondengui:les premiers jours de Mebe Ngo’o et compagnie

922
- Publicité -

Transférés dans ce pénitencier dans la nuit du 8 mars dernier, l’ancien ministre de la Défense et ses coaccusés d’infortune résident respectivement aux quartiers 14 et 11.
Par Jenner Onana
Le silence qui règne depuis l’extérieur de la prison centrale de Kondengui contraste avec l’ambiance dans la cour intérieure du pénitencier. Il est environ 11h, ce 10 mars (hier, Ndlr). Les agents de l’administration pénitentiaire tiennent en respect tous les visiteurs ; lesquels sont contraints de se placer de l’autre côté de la route. Tout juste devant l’entrée de la prison, est stationné un gros camion de couleur blanche. « On est en train de transférer certains prisonniers à Eseka. Il y a une surpopulation carcérale », déclare un geôlier. Tout à coup, en file indienne, des prisonniers sortent du pénitencier pour embarquer dans le camion. Les visites peuvent alors commencer. La grande cour est toute bruyante. Normal. Nous sommes un dimanche, jour consacré aux visites. C’est d’ailleurs le premier que Edgard Alain Mebe Ngo’o et compagnie passent dans ces lieux.
Par la force des circonstances, deux fils du Sud se sont retrouvés dans la même chambre. Depuis le 08 mars dernier, Edgard Alain Mebe Ngo’o et Gervais Mendo Ze se fréquentent au quotidien dans le quartier 14 de la prison centrale de Kondengui. L’information est confirmée par un prisonnier qui fait la navette entre les quartiers des hommes et celui des femmes ; lequel jouxte le quartier 14 (local réservé aux prisonniers dits de luxe). Seulement, l’ex-ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (Mindef), n’a pas été aperçu devant son « nouvel appartement » toute la journée d’hier 10 mars. Cependant, nos sources confirment que Edgard Alain Mebe Ngo’o a reçu la visite des siens autour de 14h20.
Arrivés à bord d’un véhicule de luxe de couleur noire, le frère cadet et la fille du golden boy ont aussitôt pris la direction du quartier 14. Les regards sereins, les deux visiteurs ignorent les salutations des prisonniers réunis dans la cour.
L’attitude casanière de l’ex-ministre des Transports tranche avec celles de ses collaborateurs, pensionnaires du quartier 11. Des lunettes claires aux yeux, un pantalon et un survêtement de couleur blanche, assorti d’un polo Lacoste, le colonel Ghislain Mboutou (officier supérieur des armées), regarde un match du championnat anglais. Il est assis dans le boukarou de son local. A la 57e minute du match, l’officier supérieur, visiblement supporter de Liverpool, sursaute puis, esquisse un cri. Un attaquant de Liverpool vient de manquer une occasion de but.
Aucun des nouveaux pensionnaires arrivés le 08 mars dernier à la prison centrale de Kondengui, n’a honoré de sa présence la messe du dimanche. A contrario, Jean-Baptiste Nguini Effa, cheveux poivre-sel, était bien là. Une paire de chaussure en daim de couleur bleue, une chemise blanche et un pantalon bleu ; l’homme respire la forme. Tout comme Gervais Mendo Ze, Bruno Bekolo Ebe et Dieudonné Oyono. Ces deux derniers ont, d’ailleurs, reçu leurs familles respectives au boukarou du quartier 14. Difficile de saisir un mot de leurs conversations ou de leurs murmures. Le quartier 14, faut-il le rappeler, abrite les prisonniers de luxe. Il y règne un calme particulier. « Les grands d’ici sortent uniquement tard dans la nuit quand il n’y a plus de visite », renseigne un prisonnier. Dans la cour, Iya Mohammed, accroupi, lave une serviette blanche.
Défèrement
Le 08 mars dernier, loin des festivités et clameurs de la Journée internationale de la femme, Edgard Alain Mebe Ngo’o, Maxime Mbangue et Ghislain Victor Mboutou ont été déférés à la prison centrale de Kondengui. Le film de cette descente aux enfers commence autour de 22h 30. Alors que les proches de l’ancien ministre des Transports, agglutinés au pied de l’un des manguiers situés devant le Tribunal criminel spécial (Tcs), espèrent le voir sortir libre, Edgard Alain Mebe Ngo’o et compagnie sont transférés à la maison d’arrêt de Kondengui.
Selon les informations recueillies hier 10 mars à la prison centrale de Kondengui, ils ont été accueillis par le régisseur de la prison, Freddy Medjo ; lequel les a ensuite entretenus sur le règlement de la prison. En rappel, l’ex-Mindef et ses collaborateurs sont inculpés pour de présumés malversations financières dans le cadre de l’affaire Magforce. Un détournement qui s’élèverait à 195 milliards Fcfa. Ils ont été pendant des jours gardés à vue au Tribunal criminel spécial (Tcs) avant d’être mis sous mandat de détention provisoire. Les résidences de l’ancien patron de la police ont du reste été perquisitionnées à Yaoundé et Zoetele.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP