Mardi, 14 Août 2018
Accueil quotidien mutations culture Prescription musicale:le « Paracétamol » mis en musique

Prescription musicale:le « Paracétamol » mis en musique

132
- Publicité -

Pour son nouveau single, en featuring avec Tenor, Georges Breezy entonne un hymne à la femme, le médicament de l’homme.

Par Lucien Bodo

On commençait à s’inquiéter. Avec raison. Le rap, l’afro-rap, l’afro-trap, l’afropop ou encore l’afrobeat ont en effet envahi la sphère de la musique urbaine au Cameroun. Cet essor a fait plusieurs victimes sur le passage, parmi lesquelles le RnB. Porté par des figures prometteuses telles que Duc Z et Prosby, ce rythme musical a permis au Cameroun de grappiller quelques places au classement des valeurs sures de la musique africaine. Mais, il a par la suite eu du mal à garder le cap, plongeant dans une certaine hibernation. Peut-être pour revenir plus fort qu’avant, espèrent les plus optimistes.

En attendant ce retour en force des belles mélodies, des belles phrases passionnées et des belles voix du RnB, l’on peut déjà se réjouir qu’en plus de Locko, d’autres étoiles maintiennent la barque à flot. Parmi eux, Georges Breezy, sous les projecteurs depuis peu avec « Paracétamol », single dans lequel il collabore avec le rappeur Tenor. Produit sous le label XENDEURS Empire, la chanson, entrainante et douce à l’écoute, est une déclaration d’amour, un véritable hymne à la beauté féminine. Pour Breezy, la femme est un médicament –le Paracétamol dans ce cas précis- qui peut soulager plusieurs maux dont souffre l’homme. Le clip sorti il y a un mois est diffusé en boucle sur plusieurs chaines de télévision locales et internationales. Les internautes participent aussi à créer une certaine l’émulation à travers divers partages sur les réseaux sociaux.

Bourré de talent, Georges Breezy passe presqu’inaperçu sur la scène musicale camerounaise saturée par une rude concurrence. L’artiste a pourtant déjà commis un album de neuf titres : « Parti de rien », sorti en novembre 2015. Plusieurs singles sont également à mettre à son actif, dont « C’est ma Nyango » (2017), mais surtout le très apprécié « Né pour briller » sorti en 2014 et où le retrouve aux côtés du rappeur Dareal et de Ivee. Un chemin parcouru à petits pas mais avec assurance.

Avec cette nouvelle chanson, on peut penser à raison que le meilleur reste à venir pour la carrière de Georges Breezy. Mais, il faudra réellement travailler sur la communication. DN Consulting qui s’occupe de ce volet a du pain sur la planche. Car, rendre ce talent plus visible dans l’environnement actuel n’est pas une mince affaire.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP