Mardi, 4 Août 2020
Accueil quotidien mutations economie Préparation  du budget 2018 : le ministre des Finances met en garde les acteurs de la chaine

Préparation  du budget 2018 : le ministre des Finances met en garde les acteurs de la chaine

1695
- Publicité -
Préparation du budget

Le 30 mai dernier, le ministre des finances a lancé le processus de  préparation du budget 2018. Il a énoncé les principes à respecter. 

Par Pascal Dibamou

Un projet de loi rectificatif  de la loi des finances 2017 pourrait être deposé en juin prochain au Parlement. Il est consécutif au  programme  de reajustement entre le Cameroun et le Fmi et  préparation. Alors le budget de 2018 devrait tenir compte de programme. Même comme le Minfi n’a pas fait mention au lancement de la préparation du budget 2018. C’etait le 30 mai  dernier.

Selon les experts, ledit budget doit tenir compte des factures conjoncturelles. Entre autres la lutte contre l’insécurité aux frontières, la poursuite de la mise en œuvre du plan triennal spécial jeunes. Dans le même sillage la finalisation du plan d’urgence triennal pour l’accélération  de la croissance (Planut), la poursuite et l’achèvement de la  préparation de la coupe d’Afrique des Nations masculine 2019.  Tout comme, la mise en service des grands projets de première génération et l’accélération de la mise en œuvre de la décentralisation.

Avant-projet de loi

Le ministre des Finances ne souhaite plus voir budgétisé les projets non matures. « La reforme du budget de l’Etat a dix ans. Le budget de 2018  marquera la fin du second triennal du budget programme. Ce budget doit tenir compte des réalités du moment », a précisé  le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey. Pour lui, les acteurs de la preparation du budget doivent respecter « les engagements majeurs, considéré comme des contraintes». Elles constituent autant des défis à relever dans le cadre de la préparation de l’avant-projet de loi de finances 2018.

En principe, lesdits acteurs se doivent de « toucher du doigt les manquements observés dans le dispositif de préparation du budget et apporter des corrections », apprend-on au ministère des Finances. Cela doit se faire au sein  des nouveaux cadres de concertation. Il s’agit de la revue des politiques, de la conférence élargie de programmation, du comité interministériel d’examen des programmes, de la conférence des fonds de contrepartie et de la conférence des recettes.

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP