Jeudi, 22 Octobre 2020
Accueil quotidien mutations education Père Guy Désiré Nidha Dikelel: « Nous veillons au respect des mesures barrières »

Père Guy Désiré Nidha Dikelel: « Nous veillons au respect des mesures barrières »

334
- Publicité -

Directeur du groupe scolaire bilingue Monseigneur Henri Vieter, il explique le dispositif mis en place par l’établissement pour contrer le coronavirus.
Par Josiane Afom

Quelles sont les dispositions prises par l’établissement pour protéger les élèves contre la COVID-19 ?
Nous avons d’abord commencé par sensibiliser les parents pendant que les élèves étaient à la maison. Et cette sensibilisation, nous la faisions via les canaux de communication électroniques (sms, whatsapp). A l’école, nous avons commencé par désinfecter l’établissement, c’était le samedi qui précédait la rentrée du 1er juin dernier. Maintenant, le parlant du dispositif, je dirais qu’on n’entre pas dans l’établissement si on n’a pas son masque et les élèves le savent. Et, quand vous entrez, on prend votre température à l’entrée. Là aussi, il y a une petite bassine dans laquelle on désinfecte les chaussures.
La suite, c’est le lavage des mains et après cela, tous les élèves se rendent dans les salles de classe où nous avons fait une autre répartition. Nous avons en principe 96 élèves pour les salles examens qui ont été repartis dans six salles de classe et chaque salle de classe a trois enseignants. Pendant qu’un enseigne, les autres veillent sur le comportement des élèves. Nous avons également les gels hydro-alcooliques, nous avons de l’eau en abondance et nous avons déployé le personnel dans tout l’établissement pour veiller sur la discipline. Comme autre mesure, les enfants viennent avec leur goûter et donc, il n’y a pas de vendeur à l’école. Pendant la pause, après qu’ils se soient lavés les mains, chacun mange son goûté et quand ils veulent parler, ils respectent la distanciation et chacun porte son masque. Nous veillons au respect de toutes ces mesures et jusqu’ici, tout se passe bien.
Nous sommes rendus à la deuxième semaine après la reprise des cours en présentiel.

Avez-vous déjà enregistré des couacs dans l’application desdites mesures par les élèves ?
Il n’y a pas de difficulté majeure. C’est juste qu’avec les enfants, il faut être présent pour veiller, de temps en temps. Un enfant va baisser le masque au niveau du menton et avec la présence des encadreurs, ils seront toujours sensibiliser sur comment bien porter le masque.

Comment avez-vous géré le volet pédagogique pendant la période du confinement ?
Déjà, pour les classes d’examen, nous avions pratiquement terminé le programme à 95%. Alors, pendant la période de confinement, nous avions notre site internet par lequel nous envoyions tout ce qui restait à faire. Notre objectif était que les enfants soient toujours en éveil et nous avons aussi notre forum whatsapp qui nous permettait de rester en contact avec les parents. Voilà ce que les enfants ont pu faire pendant le confinement.

Cette rentrée ne concerne que les élèves en classe d’examen. Y-aura-t-il des remises pour ceux des élèves qui n’ont pas consommé la totalité de leur pension à la prochaine rentrée scolaire ?
Déjà, nous étions bien avancés sur le programme avant la période d’interruption, soit 80%. Et, tous les élèves ont bénéficié des cours à distance. Cela veut dire que nous avons rempli notre contrat. Quant à savoir s’il y aura des dispositions financières, je dis non parce que nous avons continué le travail malgré le fait qu’il n’y avait pas de contact physique, l’administration est toujours en place et nous avons notre personnel qui était toujours en poste et qui continue les cours. Nous les gérons avec ce qui est entré.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP