Vendredi, 5 Juin 2020
Accueil quotidien mutations sante Paul Atanga Nji:l’obsession Kamto

Paul Atanga Nji:l’obsession Kamto

297
- Publicité -

La pandémie du coronavirus affecte plusieurs secteurs de la vie publique. Aussi, la riposte appelle-t-elle à une synergie d’actions entre plusieurs départements ministériels. Mais curieusement, de nombreux ministres impliqués dans cette lutte brillent par leur apathie. Parmi eux, le ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji. Jusqu’ici, son premier acte lié à cette pandémie a été posé le 7 avril dernier, pour interdire la collecte de fonds initiée par le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), Maurice Kamto.

En dehors de cette injonction de Paul Atanga Nji, on peut quand même à mettre à l’actif de son département ministériel une discrète campagne de sensibilisation menée par la direction de la protection civile (Dpc), un service central de son ministère.
Selon un responsable du Minat, ladite campagne « s’opère principalement dans les médias sociaux ». Sur le site du Minat, les nombreux messages diffusés en anglais et en français se rapportent au respect de quelques règles d’hygiène. « Taillons les ongles à ras et évitons de poser les ongles artificiels » ; « ne profitons pas de la suspension des cours pour faire de nos enfants des commerçants ambulants » ; « désinfectons nos téléphones avec du coton imbibé d’eau et de savon », etc., sont quelques morceaux choisis qui participent de la lutte au niveau de la Dpc. Sur le terrain, « la campagne est coordonnée par chaque gouverneur de région », apprend-on.

Placée sous l’autorité d’un directeur, la Dpc est chargée, entre autres « de l’organisation générale de la protection civile sur l’ensemble du territoire ; des études sur les mesures de protection civile en temps de paix et en temps de guerre ; de l’examen des requêtes en indemnisation et aides financières des personnes victimes des calamités ; du contrôle de l’utilisation des aides ; de coordination des moyens mis en œuvre pour la protection civile, notamment les secours, le sauvetage, la logistique, l’utilisation des forces supplétives et auxiliaires ; des transferts de corps ; du suivi de la gestion des aides ». A la faveur du COVID-19, une plus grande implication de cette direction logée au Minat est donc attendue.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP