Samedi, 15 December 2018
Accueil quotidien mutations societe Le pasteur des grandes déclarations sur l’argent Dieunedort Kamdem est-il aux arrêts?

Le pasteur des grandes déclarations sur l’argent Dieunedort Kamdem est-il aux arrêts?

456
- Publicité -

Dans une interview accordée au Quotidien Mutations le pasteur Dieunedort Kamdem indiquait que « Le propriétaire de l’entreprise Gesem Forex Trading est déjà en prison ». Il s’estimait floué. L’évangéliste avait promis de réparer le tort causé aux souscripteurs. Mais une information circule depuis le mercredi 14 juin que  le pasteur Dieunedort Kamdem est aux arrêts pour escroquerie. C’est bien ce pasteur qui avait porté plainte contre son bourreau le révérend Patrick Yoro Kanonhon. Contacté par l’un de nos reporters, il est toujours en liberté.

Voici cette interview réalisée par Jean de Dieu Bidias 

Quel a été votre rôle dans la campagne de collecte des fonds initiée au Cameroun par Gesem Forex Trading ? 

J’en ai juste parlé à mes proches. Gesem arrive au Cameroun et met en route son programme de sensibilisation. Les choses marchent bien au départ, mais, après trois mois, certains, y compris moi-même, n’arrivaient plus à entrer en possession de leur argent. Je me retrouve donc face à une situation où l’argent est porté disparu, où j’ai perdu tous les 10 millions F Cfa que j’avais souscrit. C’est ainsi que je décide de porter plainte auprès du procureur de la République près le tribunal de première instance de Yaoundé et au Sed, convaincu désormais que ces personnes n’étaient pas bien intentionnées.

C’est qui le Révérend Yoro dont le nom est à chaque fois cité dans cette affaire et quel a été son rôle ?

Le révérend Patrick Yoro Kanonhon était pasteur de la « Winners Chapel ». Il a exercé  à Yaoundé, avant de retourner en Côte d’Ivoire. Là-bas, il est pasteur de la « God Family Church » à Abidjan. Les promoteurs de Gesem, qui étaient des chrétiens de Côte d’Ivoire, l’avaient approché et, sur la base des témoignages selon lesquels l’affaire marchait, il m’en a parlé. Donc, c’est lui qui me met en contact avec ces personnes comme étant des entrepreneurs sérieux. Comme ça peut aider des Camerounais à sortir de la souffrance, j’ai donc parlé à mes fidèles.

A présent que la thèse de l’arnaque se confirme, qui va rembourser ?

Après constat de l’arnaque, je me suis rendu moi-même à Abidjan pour y porter plainte auprès des autorités. Ceci bien avant que les médias ne commencent à en parler. Et même avant le communiqué de la Commission des marchés financiers. D’ailleurs, nous avons réussi à faire arrêter la fameuse Myriam ici à Yaoundé, mais elle a fini par s’échapper. J’ai saisi le procureur d’Abidjan et ceci a permis l’interpellation de Nathan Kouadjo, qui séjourne depuis quelques jours à la Maca [la prison historique d’Abidjan, Ndlr]. Les deux autres courent toujours.

Engagement

Notre objectif n’est pas qu’ils aillent en prison, mais que les gens recouvrent leur argent. Je vais assumer les frais judiciaires comme ils ont sali mon image. Cette image doit être restaurée. Tout le monde aujourd’hui affirme sans preuve que Gesem c’est Dieunedort Kamdem, alors qu’il n’en est rien. Je m’étais fortement impliqué en appelant les gens à investir. J’avais pris l’engagement de rembourser en vas de non de retour, je rembourserais. Et je respecterai cet engagement.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP