Lundi, 9 December 2019
Accueil quotidien mutations chronique Pas de Cpi chez Donald Trump !

Pas de Cpi chez Donald Trump !

540
- Publicité -

Les restrictions de visas, les Américains en distribuent ces jours-ci comme des gadgetspour le personnel de la Cour pénale internationale(Cpi).

Le Mutant

La raison ? Madame la procureure, FatouBensouda et ses sicaires ont osé exprimer leur intention d’aller enquêter sur de possibles crimes commis par les militaires américains lors de la guerre en Afghanistan. Elle ne s’arrête pas là, la Fatou, elle souhaite aussi aller voir du côté du conflit palestinien où les soldats de Tsahal sont accusés de choses pas toujours catholiques. Si elle en avait eues, j’aurais dit « Quelles couilles, la Fatou ! »
Seulement, l’on dit chez moi : « il ne faut pas amener les amusements au bord du Wc » En bon français, ça donne à peu près ça : « Grimper est bien, mais on ne peut pas grimper plus haut que la cime, c’est la folie. » Bensouda déjà habituée à faire son petit numéro sur le continent africain, voudrait maintenant faire l’intéressante, histoire de faire plaisir à ses contempteurs qui estiment que « la souris n’est souris que dans sa souricière ». Bref, qu’elle ne fait peur qu’aux Omar el Béchir, Yahya Jammeh, Jean Pierre Bemba, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, et les autres satrapes africains qui pensent que les humains sont des dons de Dieu pour eux.
En tout cas, l’affaire semble ne pas laisser les Amerloques à 37. C’est Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine qui est sorti le premier, fusil d’assaut M16 au poing : « Nous sommes prêts à prendre des mesures supplémentaires, y compris des sanctions économiques, si la Cpi ne change pas de direction. » En d’autres termes, Bensouda et sa bande doivent continuer de bouffer de l’Africain. Pour John Bolton, le conseiller de Donald Trump à la sécurité nationale, « la Cpi est une menace directe pour la sécurité nationale du pays », Et comme Bensouda fait la sourde oreille, il brandit le missile Tomahawk : « Je souhaite transmettre un message clair et sans ambiguïté au nom du président des Etats-Unis. Nous ne coopèrerons pas avec la Cpi. Nous laisserons la Cpi mourir seule. Après tout et à toutes fins utiles, la Cpi est déjà morte pour nous. » Nul doute ! Ce machin que laRussie et la Chine ont refusé de rejoindre et duquel le Burundi et les Philippines se sont sagement retirés…
Pauvres Américains ! Grands distributeurs de talents en matière de démocratie et droits de l’homme, Ils auraient tellement à se faire pardonner ! L’Afghanistan, le Vietnam, la Corée, le Japon. Oui, Nagasaki, Hiroshima, vous vous souvenez pendant la deuxième Guerre. On nettoyait soit à la bombe atomique soit au napalm soit au lance-flammes. Pas les moustiques, mais la race des bipèdes, s’il vous plait ! Ah, vous oubliez, Guantanamo, la Lybie de Kadhafi, la Cote d’ivoire, l’Irak de Saddam Hussein !  L’Axe du mal, les Etats-voyous de G.w. Bush. L’époque de l’après 11 septembre 2001, l’époque du « ou vous êtes avec nous ou vous êtes contre nous ! »
Rien que d’avoir eu l’idée d’aller faire un tour là-bas au pays de la statue de la liberté, Bensouda mérite l’Oscar du courage féminin. Mais, elle devra l’apprendre à ses dépens : toute petite enquête n’est pas bonne à mener. Il y en a qui vous privera de passer tranquillement des vacances sur les belles plages de Miami. En matière de droits de l’homme et libertés, les Etats-Unis, c’est le Juge suprême. Il juge, on ne le juge pas !

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP