Vendredi, 17 Août 2018
Accueil quotidien mutations politique Parlement:la session de mars s’ouvre demain

Parlement:la session de mars s’ouvre demain

160
- Publicité -

La rentrée parlementaire des deux Chambres sera présidée par les doyens d’âge. Le renouvellement des bureaux attendu.
Par Ludovic Amara
La première session de l’année au Parlement vient d’être convoquée par les présidents des deux Chambres : Marcel Niat Njifenji au Sénat et Cavaye Yéguié Djibril à l’Assemblée nationale. La rentrée parlementaire aura lieu le 02 mars prochain à 11h à l’Assemblée nationale et à 16h au Sénat. C’est la première session de cette année électorale où pas moins de quatre élections sont – théoriquement – prévues. Deux d’entre elles doivent connaitre un renouvellement du Parlement : les législatives et les sénatoriales. Pour la tenue des élections sénatoriales, le collège électoral a déjà été convoqué par le président de la République ; c’était le 07 février dernier. C’est dire si la Chambre haute du Parlement sera l’objet de toutes les attentions dans les semaines à venir. Les sénateurs sont en fin de mandat et les élections vont se tenir le 25 mars prochain – en pleine session – mais avant, le bureau doit être renouvelé.
C’est en effet au cours de la première session de l’année que le bureau de 17 membres est élu pour un an renouvelable.

Depuis 2013, et la mise en place du Sénat, le bureau de cette Chambre n’a pas changé. Le président Marcel Niat Njifenji, sénateur du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), région de l’Ouest ; les cinq vice-présidents, les questeurs et les secrétaires ont systématiquement été reconduits chaque année. Une réélection de Marcel Niat Njifenji au perchoir lui permettra de conduire les travaux de cette session, avec dans l’intervalle, une mise en compétition de son mandat de sénateur originaire du département du Nde, région de l’Ouest. Après le scrutin du 25 mars prochain, la proclamation des résultats par le Conseil constitutionnel est attendue au plus tard le 09 avril, au-delà des 30 jours impartis pour la session. Après la nomination de 30 sénateurs par le président de la République pour compléter cette institution, la première session de plein droit de la nouvelle mandature devrait intervenir le 24 avril.

A l’Assemblée nationale, les députés vivent – théoriquement – leur dernière législature. Leur mandat de cinq ans arrive à échéance en septembre prochain. Mais dans l’intervalle, le bureau dont le « très honorable » député Rdpc Cavaye Yéguié Djibril, est président depuis 1992, va une nouvelle fois se soumettre aux textes. Ceux-ci, comme au Sénat, commandent que le bureau soit renouvelé au début de chaque année législative. S’il est élu de nouveau, Cavaye Yéguié Djibril va conduire les travaux de cette session et celle de juin, avant des élections législatives prévues en septembre prochain.

Pour le reste, les discours d’ouverture des deux présidents de Chambres devraient revenir une fois de plus sur la crise anglophone, avec une condamnation des violences et le rappel du caractère indivisible du Cameroun. Le Parlement devrait également appeler à l’accélération du processus de décentralisation, avec la mise en place des Conseils régionaux dont les textes d’application n’attendent plus que la signature du Chef de l’Etat. L’attitude du Social Democratic Front (SDF) la principale formation de l’opposition, sera par ailleurs observée. Ce parti ayant décidé de ne pas prendre part aux travaux lors de la session de novembre dernier, au motif que la crise anglophone n’était pas inscrite aux débats.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP