Mardi, 25 Juin 2019
Accueil quotidien mutations sport ligue 2 :le Tonnerre grondera hors de Yaoundé

ligue 2 :le Tonnerre grondera hors de Yaoundé

709
- Publicité -
Duel Tsila et Semengue

Suite aux incidents de dimanche, le préfet interdit toute rencontre du Tkc dans le Mfoundi.

Par Dimitri Mebenga 

Le Lundi 13 mars 2017 en fin d’après-midi, le préfet du département du Mfoundi, Jean Claude Tsila, a rendu public un arrêté interdisant à toutes les équipes se réclamant de la dénomination «Tonnerre» de disputer des rencontres du championnat Ligue 2 dans son ressort de compétence. Cet acte intervient à la suite de la rencontre de la 3e journée du championnat ayant opposé dimanche, le Tonnerre dirigé par Mani Essomba à Botafogo de Douala. Onambélé Zibi, le président de l’autre faction du Tonnerre, pavoise. « L’autorité administrative est dans son rôle. Vendredi prochain, l’Association des présidents de club que je dirige va se réunir pour donner sa position et surtout éventrer les basses manœuvres de la Ligue». Côté Mani Essomba, c’est la douche froide. L’acte préfectoral du lundi 13 mars 2017 semble avoir coupé l’élan de jubilation de dimanche. « C’est une grande victoire pour le Tonnerre, car le préfet a reconnu que l’équipe de Onambélé Zibi n’est pas légale. Un ressortissant de l’arrondissement de Soa ne peut venir diviser les élites du Mfoundi, fût-il préfet. Dans les prochaines heures, les élites du Mfoundi vont s’asseoir pour dénoncer l’attitude irresponsable de ce monsieur », fulmine Serges Tamba, le responsable de la communication du Tonnerre, version Mani Essomba. Il faut rappeler que la faction Onambélé Zibi a été désavouée par la Ligue de football professionnel (Lfpc) le 17 février, puis le 7 mars dernier par la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique. En revanche, elle a reçu le soutien du conseil d’administration de la Ligue et de la Fédération camerounaise de football(Fecafoot), à travers une lettre signée de son secrétaire général Blaise Moussa, en début d’année. Le même qui a signé hier une décision suspendant, jusqu’à nouvel avis, de toutes les activités liées au football, au sein de l’instance et de ses ligues, les arbitres et arbitres assistants ayant dirigé le match de dimanche au Stade militaire de Yaoundé entre Tonnerre et Botafogo. Le Sg reproche au quatuor d’avoir violé les mesures d’ordre public prises par l’autorité administrative. En effet, le sous-préfet de Yaoundé 3e a tenté en vain de faire reporter le match de dimanche pour «menace de trouble à l’ordre public». Le « chef de terre » a buté sur la détermination du Général Semengue. Blaise Moussa accuse également les arbitres de « manquement à l’éthique sportive et aux obligations déontologiques ». Côté Lfpc, le chef cellule de la communication, Richard Tong, déclare que la Ligue attend d’être notifiée des actes du préfet du Mfoundi et de la Fecafoot. Il précise que « le championnat ne se joue pas seulement dans le Mfoundi, mais dans tout le pays. Les équipes qui y prennent part ne sont pas nécessairement celles des localités, mais du Cameroun. Le championnat est un facteur d’épanouissement et de développement des localités qui ont des clubs affiliés à la Ligue». Dans cette veine, d’aucuns annoncent déjà la délocalisation des matches du « Tonnerre Mani Essomba » au Stade municipal de Mbalmayo

 

Onambélé Zibi : Force restera à la loi

L’autorité administrative est dans son rôle. Le préfet est le représentant du président de la République. Ce n’est pas parce qu’un individu va brandir les galons de Général qu’il va défier l’autorité de l’Etat, en qualifiant le sous-préfet et le préfet de « petites autorités administratives ». L’Association des présidents de clubs que je dirige va se réunir vendredi pour dénoncer ce qui se passe à la Ligue. Le Tonnerre qui a joué dimanche a fait du faux avec le concours de la Ligue. Ses dirigeants sont venus au stade sans licences, c’est pourquoi le sous-préfet a demandé que le match soit renvoyé à une date ultérieure. Quant à ceux qui disent que le préfet Tsila a pris cette décision parce qu’il est mon cousin, demander leur si c’est lui qui est à la Fecafoot ou au conseil d’administration de la Ligue. En tout cas, force restera à la loi.

 

Mani essomba :le préfet est juge et partie

Le Tonnerre n’est pas celui du Mfoundi mais du Cameroun. C’est un patrimoine national. Un monsieur de Soa ne peut pas s’offrir le luxe de venir semer la zizanie et de diviser les élites du Mfoundi. Monsieur Tsila, le préfet du Mfoundi est juge et partie dans cette affaire, car il est le cousin direct de Onambélé Zibi. Ce qui lui qu’il vient de faire est un coup d’Etat footballistique. Les élites du Mfoundi vont se réunir aujourd’hui pour trouver une solution à ce problème, même si le Tonnerre ne joue pas à Yaoundé, il va évoluer ailleurs, le championnat est national. Le préfet veut que Yaoundé explose, que les populations descendent dans la rue. Il veut déstabiliser le président de la République. Nous n’allons pas laisser une telle imposture se produire dans le Tonnerre.

 

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP