Lundi, 23 Avril 2018
Accueil quotidien mutations economie Nyong et Kelle:le projet hydroélectrique de Mouila Mogue se précise

Nyong et Kelle:le projet hydroélectrique de Mouila Mogue se précise

99
- Publicité -

Le barrage, qui va produire 420 Mw et coûter près de 500 milliards Fcfa, est l’un des 17 projets prioritaires de 2018.
Par Ludovic Amara
Dans une correspondance adressée à son collègue de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, en date du 06 octobre 2017, le ministre de l’Eau et de l’Energie presse ce dernier de lui faire « connaitre la situation du processus de recherche de financement du projet hydroélectrique de Mouila Mogue ». L’ouvrage « s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de développement du secteur de l’électricité (Pdse) et vise à terme à préserver l’équilibre offre-demande en énergie électrique dans le Réseau interconnecté du Sud », explique le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Basile Atangana Kouna. Il précise d’ailleurs que « le site devant abriter ledit projet a déjà fait l’objet d’une déclaration d’utilité publique ». Au Minee, l’on rassure que le projet fait partie d’une liste de 17 autres retenus comme prioritaires pour l’année 2018, dans un contexte économique difficile, marqué notamment par des restrictions budgétaires.

C’est en effet sur le site de Mouila Mogue, à Lipombe (à une trentaine de kilomètres à l’Ouest de la ville d’Eseka, chef-lieu du département du Nyong et Kelle, région du Centre) qu’un barrage hydroélectrique d’une capacité installée de 420 Mw doit être construit. En août 2016, le projet a reçu le Certificat de conformité environnementale délivré par le ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable pour avoir respecté « toutes les procédures techniques nécessaires et la réglementation en matière d’Etude d’impact environnemental et social ». Ceci, quelques mois seulement après la tenue des audiences publiques, relatives à l’impact environnemental et social du projet, organisées par ledit ministère a Eséka.

Pour réaliser cette infrastructure, qui va nécessiter environ 500 milliards Fcfa, le gouvernement a sollicité l’appui financier de la Chine. Il faut noter que le projet de barrage hydroélectrique de Mouila Mogue va être réalisé en EPC (Engineering, Procurement and Construction) ou « Clé en main complet ». Ce type de contrat garantit une indemnité financière pour les délais qui pourraient survenir dans la réalisation et le fait de n’avoir qu’un seul point de contrôle sur l’ensemble de la conception de l’installation et de la gestion du projet favorise l’homogénéité de la conception, de l’équipement et des matériaux en général.

La construction du barrage hydroélectrique de Mouila Mogue a été confiée à l’entreprise China Gezhouba Group Company Ltd (CGGC), qui a réalisé non seulement le « barrage des trois gorges » en Chine, le plus grand jamais construit à ce jour et 50% des ouvrages hydroélectriques en Chine, mais aussi le plus grand barrage en Amérique du sud (Argentine), le barrage de 5,5 milliards dollars (Environ 3052,5 milliards Fcfa) et le plus grand en Afrique (Angola) avec une capacité de 2700 MW. Récemment, cette structure a signé un contact commercial avec le gouvernement du Nigeria pour un projet hydroélectrique de 3000 MW.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP