Mardi, 4 Août 2020
Accueil quotidien mutations education Lors du concours de dissertation conseil les élèves des classes de terminale ont pris position sur l’utilisation du numérique à l’école

Lors du concours de dissertation conseil les élèves des classes de terminale ont pris position sur l’utilisation du numérique à l’école

15001
- Publicité -
Numérique

 Les élèves de terminale ont pris part au concours de dissertation conseil. Il a porté sur les défis de la jeunesse scolarisée du département du Mfoundi. Ils sont unanimes que l’utilisation modérée de l’économie numérique à l’école est bénéfique

Par Adrienne Engono Moussang

On se passe difficilement de nos jours du téléphone portable (Smartphone ou androïde), d’un ordinateur ou d’appareils photos numériques. Aussi parle-t-on de «Génération androïde». Et,  33 élèves des classes terminale n’ont pas manqué de s’accorder sur cette réalité. Ils ont participé à un concours de dissertation thématique. Thème : «une franche de la population soutient que le numérique est une arme de destruction douce de la jeunesse. Que pensez-vous ?».

Le numérique est incontournable, admettent-ils.  le numérique, signalent aussi les élèves, allège la tâche dans l’entretien des relations interpersonnelles. L’époque de la lettre manuscrite semble révolue. On se souvient  qu’elleparvenait à son destinataire au moins douze heures plus tard, voire plusieurs jours après.

Le problème se règle désormais à partir d’un clic ou d’un message (E-mail ou Sms). Fini alors le viol des correspondances. Les élèves relèvent plus la possibilité d’accès à certaines connaissances qui peuvent être partagées entre amis et camarades et aider le groupe à avancer grâce à certains logiciels qu’ils utilisent par exemple pour la traduction des textes, pour les calculs, pour les illustrations, etc. Tout ceci favorise les économies dans la mesure où chacun peut se prendre en photo (de bonne qualité ou non) et constituer sa banque d’images, tout comme il peut conserver ses documents dans un fichier.

Numérisation

D’ailleurs, le gouvernement camerounais a entrepris le projet de numérisation des actes d’état civil. Le but étant de réduire les fraudes observées parfois dans l’établissement des actes de naissance, de décès et de mariage. Toutefois, comme toute innovation, elle n’a pas que des aspects positifs. Le numérique  installe en certains jeunes la dépendance, en les éloignant de l’essentiel. Ils ne développent plus l’effort personnel à la lecture des livres. Ceux-ci, attachés à cet outil, ne parviennent plus à écrire correctement même les mots simples. Le mauvais usage du numérique se manifeste souvent par l’accentuation de la cybercriminalite. Les vitimes sont les paisibles et innocents individus.

Comme conseils, les jeunes proposent un usage modéré et raisonnable pour profiter des retombées positives du numérique qui, de plus en plus, s’impose, qu’on le veuille ou non. De très bonnes suggestions qui pourront être exploitées judicieusement par ceux chargés des questions de jeunesse. Notamment la délégation départementale des Enseignements secondaires du Mfoundi, organisatrice du concours, en partenariat avec le quotidien Mutations et l’Ong PichNet. Ingrid Alida Chelo Konlack et Lucresse Daniella Ngatat Mbida du collège Jésus Marie de Simbock (dans l’arrondissement de Yaoundé IV) et Loline Migrance Domtchouang Fosso du collège privé Larousse à Yaoundé V sont les trois meilleures de cette épreuve. Celles-ci seront récompensées par les organisateurs du concours, au rang desquels le Pr Eloundou Enyégué de la Cornell University aux Etats-Unis.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP