Vendredi, 26 Avril 2019
Accueil quotidien mutations economie Normes et qualité : Les pouvoirs de l’Anor renforcés

Normes et qualité : Les pouvoirs de l’Anor renforcés

125
- Publicité -

Le décret présidentiel du 19 mars dernier réorganisant cet organe élargit son spectre d’action.

Par Wamba Sop

Le président de la République, Paul Biya, a signé un décret portant réorganisation de l’Agence des normes et de la qualité (Anor) le 19 mars dernier. De la lecture de ce texte, il ressort globalement que l’Anor se voit attribuer plus de pouvoirs pour la réalisation sereine des missions qui sont les siennes. Dans l’article 3 de ce texte qui énumère ces prérogatives, l’on note deux changements majeurs. Premièrement, l’Anor va désormais s’occuper du « contrôle de la qualité des produits sur le marché ». Ceci en liaison avec les autres administrations concernées, à l’instar du ministère du Commerce. Avant cette évolution, le contrôle du marché avait deux experts en aspect prix et en aspect qualité. C’est l’aspect qualité qui revient désormais à l’Anor. Ainsi, autrefois cantonné en amont dans l’élaboration des normes et à la certification de conformité aux normes, l’organe dirigé par Charles Booto à Ngon doit désormais s’appliquer à se rassurer de la qualité des produits qui se retrouvent sur le marché. Il faudra à cet effet vérifier que lesdits produits ont vraiment fait l’objet d’une évaluation de conformité qui protège les consommateurs. Comme second changement qu’apporte le décret présidentiel du 19 mars dernier, l’on constate que l’Anor s’occupe dorénavant de la coordination de toutes les initiatives concernant la norme et la qualité, que ce soit au niveau des administrations que des autres parties prenantes. Pour Charles Booto à Ngon, ces changements viennent à point nommé. D’après lui, ils conféreront « beaucoup plus d’efficacité à toute cette activité de normalisation » au Cameroun. Cela dit, pour s’arrimer à cette nouvelle donne, quelques défis restent à relever. A titre d’illustration, il faut encore, plus que par le passé, faire comprendre aux parties prenantes évoquées plus haut le rôle fondamental de l’Agence des normes et de la qualité afin d’avoir leur pleine collaboration. Ceci est d’autant plus important que les sujets auxquels touchent la normalisation et le contrôle de la qualité sont vastes. Il s’agit, notamment, de la santé des consommateurs et de la protection du tissu industriel local.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP