Mardi, 11 December 2018

Nord:bilan opaque

305
- Publicité -

Les sénateurs défendent des bilans que plusieurs conseillers municipaux ne reconnaissent pas.
Par Jacques Kaldaoussa
Difficile d’entrer en contact avec les sénateurs de la région du Nord, au lendemain de la convocation du collège électoral pour les sénatoriales du 25 mars prochain. L’heure est aux tractations. Lesquelles se déroulent depuis le 12 février 2018 à Rey-Bouba au domicile du vice-président du Sénat, Aboubakary Abdoulaye, par ailleurs tout puissant Lamido. Ceux contactés par téléphone ne veulent pas se livrer aux confidences, par crainte de tomber en disgrâce au moment des toutes prochaines investitures. Normal qu’à moins d’un mois des futures sénatoriales.

« Le ‘faiseur des sénateurs’ de la région du Nord tient tous les clés dans la désignation des prochains candidats aux prochaines sénatoriales. Mais d’emblée, on peut retenir que les 10 sénateurs de la région du Nord ont brillé par leur opacité et leur refus de collaborer avec les maires », confie sous cape un maire du département du Mayo-Louti, joint. Pour célestin Yandal, le tout nouveau maire Undp de la commune de Touboro, dans le Mayo-Rey, « leur bilan est nul. Ces sénateurs ont passé leur mandat à nous mettre les bâtons dans les roues surtout nous qui sommes de l’opposition. Ils ne se sont jamais fait sentir.  Mais, il me souvient qu’en 2015, des sénateurs de la région du Nord sont venus à Touboro rencontrer les conseillers à l’occasion de la Journée internationale de la femme mais l’impact n’a pas été ce qu’on attendait ».

Une allusion à peine voilé au vice-président du sénat Aboubakary Abdoulaye, qui a toujours eu maille à partir avec les populations de Touboro en général et du maire en particulier en raison de leur appartenance à l’Undp. Le parti de la région dont est originaires Bello Bouba Maigari compte ainsi surfer sur la vague des mauvais points des sénateurs pour séduire l’électorat et renverser la vapeur. Célestin Yandal affirme à cet effet : « L’Undp est partant pour les sénatoriales même comme nous sommes en minorité dans le collège électoral.

Nous allons nous jeter à l’eau et peut-être que le bilan négatif des sénateurs lors de leur premier mandat peut faire infléchir la courbe en notre faveur ou des autres partis pour que le Nord ait enfin des sénateurs qui puissent accompagner véritablement les Collectivités territoriales décentralisées ». Dans les rangs du Rdpc, la plupart des conseillers croient dur comme fer que la partie est gagnée d’avance au regard du consensus en cours pour présenter une liste consolidée aux sénatoriales du 25 mars prochain.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP