Mardi, 4 Août 2020
Accueil quotidien mutations societe Nkolmesseng:la population broie du noir

Nkolmesseng:la population broie du noir

914
- Publicité -

Le minhdu a effectué une autre descente le 11 janvier dernier dans ce quartier de Yaoundé V, question de s’enquérir de la situation.
Par Junior Ayissi
Georgette est une jeune gérante de call box à Nkolmesseng au lieu-dit « Bel-air ». C’est avec cette activité que cette mère de deux enfants fait vivre sa famille. Seulement, depuis quelques mois, elle est absente de son poste de travail. Pour cause, la mère célibataire est souffrante. « Une toux sèche paralyse mes activités», confie-t-elle, assise devant sa maison. Résidant le quartier depuis cinq ans, elle en sait en peu plus sur l’état de la chaussée qui selon elle, se dégrade au fil du temps. « La conséquence directe est la poussière qui est devenue notre compagnon », fait elle savoir.
Quartier populeux, et même populaire, en partie à cause de l’état de sa route, tout à Nkolmesseng a pris la couleur de la poussière, en cette saison sèche. Toitures des maisons, comptoirs de marchandise, véhicules, mêmes les motos et leurs « pilotes » n’y ont échappé.

A la descente du carrefour lycée bilingue, presque toutes les boutiques sont fermées. « Leurs propriétaires, exaspérés par le supplice que leur impose la poussière, ont pris la clé des champs », raconte Georgette. M.

Conduire sur la route de Nkolmesseng est la pire des punitions qu’on puisse infliger à un chauffeur. « L’état de la route fait pâlir même les experts de la conduite », affirme un conducteur qui fait cette ligne. Des nids de poules sont devenus des fossés. La route déjà étroite, rend pénible tout dépassement ou croisement entre véhicules. « Ce qui limite la durée de vie de ces carcasses déjà pas très neuves à leur mise en circulation. Il est difficile de faire une semaine ici sans aller au garage », poursuit-il. « A des endroits, la route est pratiquement coupée, il faut faire preuve de beaucoup de tacts pour pouvoir s’en sortir. Et le corps également passe à la trappe ». A tout cela s’ajoutent les maladies causées par la poussière la toux, la grippe.

Las de souffrir, Mariette B, propriétaire d’un appartement à Nkolmesseng a quitté son domicile et est allée louer un studio du côté de L’omnisport. « Ma famille et moi ne pouvions plus supporter ce calvaire. Il n’était plus possible de faire la lessive, les habits prenaient la couleur de la poussière. Le blanc était dès lors interdit, son entretien devenant difficile », narre-t-elle.

Samedi 11 janvier 2020, le ministre de l’Habitat et du Développement urbain(Minhdu), Ketcha Courtès, est allée toucher du doigt les souffrances des populations de plusieurs quartiers de Yaoundé, dont Nkolmesseng. C’est d’ailleurs la seconde fois qu’elle y va, en qualité de Minhdu. L’on apprend par ailleurs que « Le lancement des activités du projet de développement des villes inclusives et résilientes (Pdvir) dans ce quartier est effectif. Ce chantier de bitumage de la route principale, Lycée Bilingue d’Essos – Nkolmesseng – Tradex Eleveur, soit 6,8 km, sur financement de la Banque Mondiale à hauteur de 11,717 milliards de Fcfa a pour tutelle du projet le Minhdu et la communauté urbaine de Yaoundé, comme maitre d’ouvrage.

Le carrefour Lycée Bilingue/Essos, le carrefour Safarie (Nkomesseng), le carrefour Mont Belinga (Nkolmesseng), le carrefour Ottou et le carrefour Tradex Eleveur constituent le premier itinéraire. Ce circuit long de 5 kilomètres est évalué à 8, 957 milliards Fcfa. Seront effectués sur cet axe : des travaux préparatoires ; des travaux de terrassement ; des revêtements en enrobés denses ; avec pour profil type : 2 mètres de trottoir, 2×2 voies chaussée, bande de stationnement et/ou arrêt taxi, 50 centimètres de caniveau, 1 mètre de banquette ; des aménagements connexes, 50 centimètres de bordures ; des travaux d’éclairage public, de signalisation et de sécurité ; etc. Les ouvrages d’art, drainage et carrefours ne seront pas en reste.

Le second Itinéraire est la voie de desserte de 1,8 km, qui est estimé à 2,760 milliards Fcfa va du carrefour Safari/Nkolmesseng au carrefour Tradex Eleveur en passant par Parle lieu-dit « Chef de Nkolmesseng ». La consistance des travaux sur ce tronçon sera similaire au premier excepté les voies de chaussée dont 2×1 sont prévues. Ainsi, en attendant le début effectif des travaux prévu pour 01 juin 2020, et censé s’achever le 23 novembre 2021, les populations vont voir des « camions citernes défilés 2 fois par jour pour des arrosages systématiques », a rassuré le Minhdu aux populations visiblement ravies.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP