Vendredi, 5 Juin 2020
Accueil quotidien mutations societe Nkol-Nyada:peur sur les hauteurs

Nkol-Nyada:peur sur les hauteurs

172
- Publicité -

Des riverains ont transformé l’un des versants de cette colline en carrière, suscitant ainsi l’inquiétude des autorités qui redoutent un effondrement du Palais des congrès.

Par Paulette Ndong

Derrière le Palais des congrès de Yaoundé ce mercredi, 06 mai, il règne un calme trompeur. Aucun bruit de dynamite ni de marteau piqueur. Ce qui accueille le visiteur c’est juste des tas de  pierres stockées çà et là à l’entrée de la zone érigée en carrière de fortune.  Seules deux femmes qui sèment du maïs sont présentes sur ce lieu. Habituellement, ça grouille pourtant de monde ici.  A la vue du reporter, elles arrêtent de travailler et se montrent très surprises et curieuses. « Madame, vous vous êtes égarée. La route [qui mène au Palais des congrès, ndlr] c’est de l’autre côté », informent-elles.

La discussion très entamée, les deux cultivatrices, visiblement en confiance, délient les langues. « Les tas de pierres disposés le long de la piste sont à vendre. Mais les propriétaires ne sont pas venus travailler aujourd’hui [le 06 mai, ndlr] », confie l’une d’elle qui voudrait jouer les entremetteuses.

Lesdites pierres destinées à la vente sont extraites des versants de la colline Nkol-Nyada où a été construit le Palais des congrès. Ceux-ci s’effondrent petit à petit du fait d’une intense activité. Le sol semble fertile ici. Conséquence, en plus de la carrière qui s’y est installée, on  retrouve des arbres fruitiers, des bananiers et des champs de maïs.

Pratiquer toutes ces activités nécessite que l’on  laboure de la terre, fore des trous dans les roches. Selon une géomaticienne interrogée,  dans le processus d’exploitation d’une carrière, on fractionne très souvent une roche en blocs de matériaux à l’aide de tirs d’explosifs. « Ce processus n’est pas sans conséquences  sur le sol surtout avec l’utilisation de la dynamite qui le fait vibrer », indique-t-elle.

Les autorités administratives de la ville de Yaoundé sont informées de la situation. Et elles veulent y voir plus clair. C’est dans ce but qu’une équipe composée, entre autres,  du représentant du préfet du Mfoundi et du directeur général du Palais des congrès a effectué une descente sur le site exploité le 29 avril dernier. Il était question de « prendre connaissance du problème et d’enclencher une étude d’impact environnemental. L’alerte a été donnée par le délégué régional du Minepded sur un risque d’effondrement de la colline à cause des activités de construction», renseigne une source proche du dossier.

Celle-ci ajoute que l’utilisation de la dynamite pourra avoir à long terme des impacts sur la colline et par conséquent, sur les fondations du Palais des congrès de Yaoundé et des habitations environnantes. Pour l’heure, en attendant les conclusions de l’étude, l’activité de carrière a été suspendue.

C’est en juillet 2017 que l’ancien Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, a présidé la cérémonie d’ouverture officielle du  Palais des congrès rénové. A nouveau ouvert au grand public, il a fallu 20 mois pour que les travaux de l’édifice s’achèvent. Celui-ci a été réhabilité à hauteur de 10 milliards Fcfa grâce à un don sans contrepartie de la République populaire de Chine.

Niché au sommet du mont Nkol-Nyada, le Palais des congrès accueille régulièrement de grandes conférences nationales et internationales, ainsi que des évènements culturels et économiques. Il abrite également le siège de plusieurs institutions du pays tels que le Conseil constitutionnel ou encore la Commission nationale anti-corruption. En 2019, le Palais des congrès a servi de cadre à la tenue du grand dialogue national, destiné à examiner des voies de sortie de crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP