Samedi, 20 Octobre 2018
Accueil quotidien mutations culture Nécrologie:Clarisse Valérie quitte définitivement la scène

Nécrologie:Clarisse Valérie quitte définitivement la scène

133
- Publicité -

La dépouille de l’artiste musicienne camerounaise, a été retrouvée le 01er août dernier dans une résidence hôtelière en France.
Rosine Ntolo
Clarisse Valérie, l’auteur du tube à succès « Wopso » n’est plus. L’annonce tombée comme un couperet dans la nuit du 01er août dernier s’est répandue comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux par ses fans. Ces derniers, révèlent que le corps de l’artiste a été retrouvé dans un état de décomposition avancé. Dans un Tweet, le journaliste Thierry Ngogang affirme que la dépouille a été retrouvée dans une chambre d’un hôtel dénommé résidence hôtelière de Compiègne en France. « D’après les légistes, sa mort remonterait à une semaine. Il dévoile également que la dépouille se trouverait actuellement à l’hôpital de Creil pour autopsie », indique le journaliste dans son tweet. Selon la journaliste Cathy Yogo qui dit avoir joint par téléphone la responsable de l’hôtel, « l’artiste camerounaise avait été conduite dans cet hôtel après avoir été récupérée dans la rue par une équipe du Samu social qui s’occupe des personnes en situation de détresse ».

Sur les réseaux sociaux, il y a comme une vague d’émotions. A travers de nombreux post, des mélomanes expriment leurs condoléances à la famille éprouvée. Ils s’indignent aussi des circonstances de ce décès jugé «dégradant». «Rip Clarisse Wopso, décédée il y a quatre jours mais le corps vient d’être découvert en état de décomposition. Que ton âme repose en paix», exprime René Francis Ngogang (Francis Libéral) animateur radio. « La scène musicale camerounaise perd une grande artiste. Que ton âme repose en paix », se désole pour sa part Claude Ongbwa.

Absente de la scène musicale depuis 2013 date de son tout dernier album « Tais-toi », Clarisse Valérie, de son vrai nom Dany Clarisse Akamba a davantage fait sensation ces dernières semaines, par ses sorties chocs sur les réseaux sociaux. Ceci avec des multiples vidéos qui présentent l’artiste comme une personne mentalement instable. Pourtant, l’originaire du Dja et Lobo dans la région du Sud, a longtemps été en tête de classement des hits parades. Auteur de cinq albums dont les plus adulés sont « Wopso » produit en 2005, « Soucoupe du Wopso » en 2006, meilleur révélation féminine camerounaise au Kora awards en 2005, elle casse sa pipe à l’âge de 39 ans.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP