Jeudi, 12 December 2019
Accueil quotidien mutations societe Bir : la longue attente des familles des disparus après le naufrage du Mudemba

Bir : la longue attente des familles des disparus après le naufrage du Mudemba

1356
- Publicité -
Naufrage du Mudemba

La cellule de crise installée au ministère de la défense reste muette sur les opérations de sauvetage qui se déroulent au large de Debunsha. Une localité de la région du Sud-ouest.
Par PascaL Dibamou et Nadège Mba Emah(Stg)
Les opérations visant à retrouver à 70m au fond de la mer, les 34 victimes du Bateau cargo du Bataillon d’invention rapide(Bir) dénommé « Mudemba » se poursuivent aux larges de « Debunsha . Il a chaviré dimanche dernier au environ de 6h, déclare le ministre de la Défense, Beti Assomo dans un communiqué. Selon nos informations, la zone du sinistre est quadrillée. Ceci, pour permettre à l’équipe de sauvetage et la mission d’enquête de travailler en toute quiétude. Sauf que ce dispositif ne rassure pas les membres des familles des victimes. Ils sont sans nouvelle des leurs depuis le déclenchement de l’alerte du tracking.


A Yaoundé, l’épouse d’un des 34 disparus sort de sa réserve. Elle reste très impatiente. Eplorée elle se lâche : « hier 17 juillet à 11h j’ai appris que les premières victimes sont sorties de l’eau. Et après, plus rien». Son angoisse, selon elle, est plus grandissante à mesure que le temps passe. Surtout que personne n’a pris la peine de l’appeler pour lui expliquer exactement ce qui se passe.  Si cette dernière semble déboussolée, ce n’est pas le cas des autres membres des familles qui gardent encore espoir d’un probable retour des leurs, sur leurs deux jambes.

Circonstance du drame

Selon la version officielle « les circonstances de cet accident ne sont pas encore élucidées, mais les premières informations font état d’une mer qui s’est brusquement agitée ». Mais, les informations qui circulent sur les réseaux sociaux indiquent que ce serait la chaine qui était attachée autour de cinq camions embarqués qui se serait cassée. Cette thèse reste à confirmer par les trois rescapés en soins intensifs à la Garnison militaire de Yaoundé.

L’un des trois rescapés

La liste des occupants du navire logistique du Bir. Pas encore authentifiée par le Mindef

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP