Mercredi, 30 Septembre 2020
Accueil quotidien mutations politique Maurice Kengne Kamga:un féru de droit à Hambourg

Maurice Kengne Kamga:un féru de droit à Hambourg

226
- Publicité -

Le Camerounais a été plébiscité le 24 août dernier à New York, parmi les six membres élus du Tribunal international du droit de la mer.

Par Naomie Wadje (stagiaire)

À 53 ans, Maurice Kengne Kamga fait partie des six membres élus au Tribunal de Hambourg (Allemange) pour le droit de la mer. L’élection a eu lieu le 24 août dernier à New York aux Etats-Unis, siège de l’Organisation des Nations unies (Onu). L’originaire du département du koung-Khi (région de l’Ouest Cameroun) prêtera serment le 1er octobre prochain pour un mandat de neuf ans renouvelable. Le Camerounais a été porté au sein de cette juridiction grâce à une majorité de 2/3 des 168 États parties à la convention de l’Onu sur le droit de la mer. Le diplomate a obtenu plus de voix que ses rivaux, notamment David Attard de la République de Malte, Ida Caracciolo d’Italie et Markiyan Kulyk d’Ukraine. À noter par ailleurs que le siège réservé à l’Amérique latine et les Caraïbes reste encore à ouvert, car aucun candidat n’ayant obtenu le nombre de suffrages requis.

En ce qui concerne son cursus, le natif de Bandjoun est titulaire d’un doctorant en relations internationales obtenu à l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric). Il a également dans sa besace un Phd en droit international de la mer, défendu à l’Institut des hautes études internationales (Hei) de Genève en Suisse. Le nouveau juge international compte de nombreux autres lauriers académiques. Après son baccalauréat en 1986 au Lycée de New-Bell à Douala, le jeune Maurice Kengne Kamga opte pour le droit public à l’Université de Yaoundé, où il obtient trois ans plus tard une licence, puis une maîtrise en 1990 et un diplôme d’étude approfondie en 1991.

Rien d’étonnant donc que ce juriste prometteur soit admis à l’Iric en 1990, où il décroche une maitrise en relations internationales option diplomatie en 1991 et une thèse de doctorant en mai 1994. Son brillant parcours lui vaut également la bourse de Hamilton Amerasinghe pour des études en Suisse. D’ailleurs, cette bourse est octroyée chaque année par l’Onu à un candidat particulièrement prometteur en vue d’une spécialisation en droit de la mer. Après la publication de sa deuxième thèse intitulée « Délimitation maritime sur la côte atlantique africaine », Maurice Kengne Kamga a effectué un bref séjour au ministère des Relations extérieures (Minrex) comme conseiller juridique.  Au moment de son élection, Maurice Kengne Kamga était secrétaire juridique à la Cour internationale de justice de la Haye, poste qu’il occupe depuis 2008.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP