Mercredi, 20 Mars 2019
Accueil quotidien mutations culture Maroua : des fêtes de fin d’année sans festival Yelwata Maroua 1er

Maroua : des fêtes de fin d’année sans festival Yelwata Maroua 1er

220
- Publicité -

Ce rendez-vous annuel des arts et de la culture n’a pas eu lieu en décembre dernier malgré l’engouement des populations.

Par Jacques Kaldaoussa
Après un redémarrage en trombe en décembre 2017 (du 27 au 31 décembre 2017), le festival des arts et de la culture de la commune d’arrondissement de Maroua Ier baptisé Yelwata Maroua 1er vient d’être interrompu une fois de plus pour des raisons jusque-là inconnues. Il n’y aura donc pas de festival Yelwata Maroua 1er cette fin d’année et c’est tant pis pour les populations qui attendaient avec impatience ces seuls moments récréatifs de la ville de Maroua. Sur les raisons de la non tenue de cet événement qui cristallise chaque année les Marouaens avec des artistes locaux et internationaux, le promoteur de ce festival, Hamadou Hamidou, par ailleurs maire de Maroua 1er ne veut en parler. Pourtant, un conseiller de la commune de Maroua 1er nous confie sous cape : « ce festival a été initié aux forceps par le maire, en guise de passerelle pour détourner les fonds de la commune. Dans une ville où beaucoup reste à faire en terme de construction d’infrastructures et autres projets de développement de la ville, on ne peut pas se permettre de dépenser d’énormes sommes d’argent pour une partie de plaisir ».

D’ailleurs, au cours d’une délibération du conseil municipal tenu en avril 2017, la majorité des conseillers se sont énergiquement opposés à la tenue de ce festival en fin d’année. Pour d’autres, ce festival est un instrument de propagande du maire pour se maintenir à la tête de l’exécutif municipal.
Le festival Yelwata Maroua 1er était pourtant le baromètre qui indiquait le recul de l’insécurité liée à Boko Haram, le signe d’une paix retrouvé et le redécollage d’une économie asphyxiée. Pour le justifier, le maire Hamadou Hamidou indiquait à cet effet: « notre initiative de reprendre avec le festival Yelwata Maroua 1er s’inscrit dans la logique d’enrayer totalement la psychose de Boko Haram au sein des communautés, consolider l’accalmie retrouvée et rassurer l’opinion quant à la réouverture de la destination Extrême-Nord Cameroun. Cette initiative va à la fois permettre de valoriser la culture, faire renaitre la sérénité et relancer l’activité économique et touristique ».
Pour rappel, la toute première édition de Yelwata Maroua 1er avait eu lieu en décembre 2010 jusqu’en 2013. Suite aux premiers attentat-Kamikazes de juillet 2014 enregistrés dans la ville, le festival connaitra une trêve de 2014 à 2016. La reprise en 2017 était alors comme un signal d’un retour à la paix.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP