Samedi, 20 Octobre 2018
Accueil quotidien mutations culture Marie Yolande Zoa:le visage qui illumine les Ecrans noirs

Marie Yolande Zoa:le visage qui illumine les Ecrans noirs

213
- Publicité -

A 2O ans, elle a été couronnée vendredi dernier au Palais des Congrès de Yaoundé.
Par Florentin Ndatewouo
Radieuse dans une robe verte, embellie d’une écharpe blanche estampillée « Miss Ecrans noirs », le tout assorti d’une couronne en argent, Marie Yolande Zoa ne peut à cacher sa joie. «On ne peut que se sentir très heureuse. C’est une grande fierté que d’être élue première Miss Ecrans noirs », réussit-elle à dire aux journalistes qui sont venus à sa rencontre à la fin de la cérémonie de clôture de la 22e édition du Festival Ecrans noirs, vendredi dernier. .
Pour mériter cette place et surtout cette couronn, l’étudiante lettres et en secrétariat bureautique qu’elle est a dû fournir de gros efforts. Elle a été appelée à sortir de sa zone de confort habituelle pour jouer un rôle peu avantageux. « Pendant la dernière audition, on m’a demandé d’incarner une fille unique à ses parents. Elève en classe de première, elle est tombée enceinte d’un jeune homme et doit annoncer cette nouvelle à son père » résume t- elle avant d’avouer, le sourire en coin qu’« annoncer une telle nouvelle à ses parents n’est pas évident ».
Mais pour surmonter ces difficultés, Marie Yolande Zoa dit avoir bénéficié du soutien de plus d’un professionnel du cinéma. « Lors des premières auditions, les coachs nous ont prodigués de nombreux conseils pour apprendre les ficelles du métier. Il fallait d’abord écouter, ensuite les assimiler avant d’incarner un personnage», se souvient-celle qui s’est imposée devant 12 autres jeunes filles.
Aujourd’hui, si cette ressortissante de la région du Centre n’est pas encore capable d’exceller en tant qu’actrice professionnelle dans un film, elle promet de « se concentrer, travailler davantage afin d’ en devenir une plus tard ». Aux jeunes filles qui rêvent de porter la couronne de Miss écrans noirs, la toute première ambassadrice de ce festival recommande de la confiance en soi «toute jeune fille qui partage ce rêve doit croire en elle et se dire qu’elle peut vraiment le réaliser », conseille cette habituée des podiums. En effet, cette fille de 20 ans est mannequin pour Queens Fashion Agency. On se souvient d’ailleurs l’avoir vu illuminer la scène lors de la dernière édition du Bomengk Fashion Day. Et en 2016, elle participait au casting pour devenir Miss Biopharma.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP