Mercredi, 25 Novembre 2020
Accueil quotidien mutations Mairie de Bandjoun:Fotso est mort, vive Fotso !

Mairie de Bandjoun:Fotso est mort, vive Fotso !

517
- Publicité -

Vicky Love Maptué Fotso a officiellement succédé à feu son père à la tête de cette municipalité, hier au terme d’une session du conseil municipal particulièrement agitée.

Par Jean De Dieu Bidias

La hiérarchie du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) dont on s’imaginait bien qu’elle allait peser de tout son poids dans l’élection du nouveau maire de Pete-Bandjoun,  département du Koung-Khi (Ouest), a réussi à faire avaler la pilule d’une succession dynastique à la tête de cette municipalité. Les tenants d’une véritable alternance ont joué leur dernière carte en instrumentalisant une marche de protestation à l’esplanade de l’hôtel de ville, juste avant l’ouverture de la session ordinaire du conseil municipal consacrée à l’élection du nouveau maire, mais le choix du parti était fait. Et au décompte des votes, Vicky Love Maptué Fotso l’a emporté avec 40 voix sur 40. Cinglant revers pour Emmanuel Chatué, le propriétaire de la chaîne de télévision Canal2 International, qui était présenté comme le candidat idéal à la succession de Victor Fotso. En guise de lot de consolation, il a immédiatement été désigné chef de la délégation permanente départementale du Comité central du Rdpc pour le Koung-Khi, poste qu’occupait l’ex-maire et patriarche.

Pour sa part, l’homme d’affaires David Kegne devra se contenter de jouer les seconds rôles sur le strapontin de 1er adjoint. Avec son élection Vicky Love Maptué Fotso permet à sa famille qui était déjà aux affaires par l’entremise du père depuis 1996, de continuer à « régner » sur Bandjoun au moins jusqu’en 2025. De son vivant, Victor Fotso, fort sa posture de patron politique du Koung-Khi et de parrain incontournable de la plupart des opérateurs économiques issus du département, avait soigneusement préparé sa fille à lui succéder. 1er adjoint au maire de Bandjoun depuis 2013, Vicky Love Maptué Fotso était devenue le maire de fait de cette commune, officiellement en raison des soucis de santé de son géniteur.

Directeur général de la société de fabrication des piles Pilcam, l’une des rares restées dans le portefeuille des entreprises fondées par son illustre père, Maptué Fotso qui surfe sur le capital de ce dernier devra dès à présent travailler à se donner un prénom et ainsi se départir de la réputation de fille à papa qui lui vaut tant d’inimitiés. Car, il n’est pas certain qu’elle bénéficiera éternellement du parapluie du pouvoir comme cela été le cas cette fois.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP