Mardi, 27 Octobre 2020
Accueil quotidien mutations politique Madeleine Tchuinte: « Les gens s’embrassent trop »

Madeleine Tchuinte: « Les gens s’embrassent trop »

912
- Publicité -

La ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation reprécise sa pensée sur les chauves-souris, et interpelle les jeunes qui adoptent des comportements irresponsables qui favorisent la propagation du coronavirus. Elle lève un coin de voile sur les solutions préconisées par son ministère pour contenir la pandémie.
Interview (presque) imaginaire
Par Le Mutant

Mme la Ministre, vous avez déclaré que vous avez répertorié 500 000 chauves-souris à Yaoundé qui sont porteuses saines de coronavirus. Comment avez-vous procédé au comptage de ces bêtes ?
Vous semblez douter de ma démarche et de ma méthode. C’est comme le recensement général de la population. Des agents recenseurs passent dans les ménages et demandent aux chefs de familles de déclarer le nombre de personnes qui habitent la maison. Nos agents ont donc noté dans leurs fiches les résultats recueillis dans chaque habitat de chauves-souris.

Et les chauves-souris, elles habitent où ?
Vous me posez quelle question-là ? Dans les arbres, évidemment !

Et durant cette enquête de ménage, les agents du Minresi ont grimpé aux arbres pour interroger les chauves-souris ?
Ne me cherchez pas les poux sur la tête. Nos agents sont des professionnels. Ils sont compétents. Ils savent quoi faire. Le résultat est là. C’est l’essentiel. 500 000 chauves-souris ont été identifiées et testées positives au corona.
Et puis, je voudrais qu’on laisse les chauves-souris tranquilles. Depuis que j’en ai parlé, on ne cesse de les railler. On les accuse de tous les noms d’oiseaux. Elles sont suspectées de porter et de répandre corona. Et puis, quoi encore ? Tous ceux qui meurent en France, en Italie, et aux Etats-Unis, ils portaient corona, non ? Est-ce qu’on mange les chauves-souris là-bas ? Les Manu Dibango, les Pape Diouf, et tous les autres-là, ils étaient « coronavirusés », et ils sont morts. Etait-ce à cause des chauves-souris ? Il faut respecter les chauves-souris. Elles au moins, elles portent corona, mais elles n’en meurent pas.
D’ailleurs au ministère, j’ai instruit des chercheurs pour qu’ils découvrent quel est le secret des chauves-souris. Elles portent corona, mais corona ne les tue pas. Les résultats de cette recherche vont révolutionner la lutte contre la pandémie. Je vais rabattre le caquet à tous ceux qui disent que le ministère de la Recherche ne trouve jamais rien.

Justement. Que sont devenus les 1200 coronas de votre ministère ?
Ils sont là. On les a… disons… mis en « millenaine ». C’est-à-dire qu’ils seront confinés pendant mille ans. Comme ça ils ne vont plus tuer les gens.

Vous avez déclaré que vous travaillez avec les tradi-praticiens pour combattre le corona. Curieux de la part d’une pharmacienne…
Je suis effectivement une pharmacienne. Mais cela ne veut pas dire que je vends seulement les médicaments des Blancs. Je vends aussi les remèdes des Noirs. Je fais donc de la pharmacie interraciale qui est très efficace pour éviter la transmission inter-espèces.

Vous dites qu’il faut faire confiance aux tradi-praticiens. Ils seraient efficaces…
J’ai déjà donné mon avis sur la question. Je le redonne volontiers puisque vous insistez. Regardez par exemple les enfants qui ont souvent la teigne au village là, on applique certains produits sur ça, ça soigne. On est en train d’évaluer les médicaments. Nous on soigne.

Vous soignez la teigne sur les têtes des enfants au village. Vous soignez aussi le corona ?
Avec mes tradi-praticiens, on soigne tout. Les hernies, les hémorroïdes, les diarrhées, le kwashiorkor, la maladie du sommeil, la peste, la lèpre, et même les maladies qui n’existent pas.

Ma question portait sur le corona…
Oui. On soigne aussi corona. La potion est simple. Vous prenez des feuilles de ndolè que vous pilez. Vous versez de l’eau sur ça. Vous ajoutez quatre gousses d’ail avec neuf oignons rouges sur ça. N’oubliez pas le citron. Vous ajoutez également 50 comprimés de chloroquine sur ça.

50 comprimés de chloroquine ?
Oui. Il ne faut surtout pas sous-estimer corona. Quand on est en guerre contre un ennemi redoutable, il faut utiliser les grands moyens. Donc, une fois que vous avez ajouté la chloroquine sur ça, vous bouillez la composition à 100 degrés. Buvez successivement trois verres de cette composition. Dans les 10 minutes qui suivront, tous les coronas qui sont dans vos poumons vont mourir. Le seul inconvénient, c’est l’haleine de chacal que vous allez trainer pendant un bon moment. Vous n’aurez qu’à porter votre masque pour ne pas gêner vos proches.

Vous êtes très remontée contre les comportements des jeunes par rapport au corona. Vous dites qu’ils s’embrassent trop…
C’est un vrai problème. Que les gens cessent de s’embrasser. La bouche est l’un des chemins que corona emprunte pour s’installer dans l’organisme. Quand nous étions jeunes, on ne s’embrassait pas, on saluait à distance.

Vous étiez des visionnaires. Déjà, à l’époque vous pratiquiez la distanciation sociale…
Je n’en dirais même plus. On pratiquait la distanciation sentimentale. Même pour faire des enfants, on se mettait à distance.

Je ne comprends pas…
Je ne vous demande pas de comprendre. Je vous explique. Si vous ne comprenez pas, rentrez chez vous.

Vous ajoutez que les jeunes s’embrassent partout. En plus des joues et de la bouche, y a-t-il un autre endroit où ces irresponsables s’embrassent ?
Qu’est-ce que vous voulez me faire dire ? On voit que vous avez un esprit coquin et tordu.

Que pensez-vous de votre jeune collègue de la Santé, Malachie Manaouda ? Au sein de l’opinion, il a plutôt bonne presse…
Oui. C’est un jeune homme dynamique. Il travaille bien. Mais je vais lui donner un petit conseil. Il faut qu’il arrête avec ses tweets macabres. Il est ministre de la Santé. Il n’est pas un nécrologue. A chacun de ses tweets, il y a toujours plus de morts que la veille. Le nombre de cas n’est jamais en baisse. Il faut cesser de traumatiser les gens.

Après plus d’un mois d’absence et de silence, le Président a fait une apparition à la télé…

(Excitée) Ah, ouiii ! Vous avez vu notre Président ? Il était beau, requinqué et énergique. Il a fait mieux que Jésus. Il est le seul homme dans l’histoire de l’humanité à avoir ressuscité sans mourir. Jésus a ressuscité d’entre les morts. Biya a ressuscité d’entre les vivants. C’est Dieu qui est fort.
Le Président a montré qu’il était aux commandes. Je suis de ceux qui pensent qu’il devra encore être candidat en 2025, et même en 2032. Je comprends ceux qui militent pour une candidature en 2039. Je pense qu’une candidature en 2046 ne sera pas de trop.

Lors de cette audience qu’il a accordée à l’ambassadeur de France, il ne portait pas de masque…
(Agacée) Il n’a pas à porter quelque masque que ce soit. Biya est une espèce rare, une espèce supérieure. Ce sont les sous-espèces comme les citoyens ordinaires, les chauves-souris et les pangolins qui sont concernées par la transmission inter-espèces. C’est elles qui doivent porter les masques faciaux.
Et puis, Biya n’a pas peur de corona. C’est corona qui a peur de lui.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité

Loading

- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP