Mercredi, 17 Janvier 2018
Accueil quotidien mutations sante Lutte contre le Vih:le gouvernement veut actualiser ses données

Lutte contre le Vih:le gouvernement veut actualiser ses données

317
- Publicité -
Examen médical
Le ministre de la Santé publique a lancé à cet effet le jeudi 13 avril 2017 une étude dénommée Camphia.
Par Lucien Bodo
André Mama Fouda, le ministre de la Santé publique, le reconnaît volontiers : les données sur la situation du Vih au Cameroun brillent par leur obsolescence. Les chiffres les plus récents datent en effet de 2011. De quoi créer une situation d’urgence dans l’action du gouvernement. La solution à cette défaillance sera dans une enquête dont le lancement officiel a eu lieu jeudi dernier à Yaoundé. Le Cameroon population-based Hiv impact assessment (Camphia) veut évaluer l’incidence de cette épidémie dans le pays. Ce sera afin de développer une meilleure riposte et d’améliorer les moyens de sensibilisation, prévention et traitement qui prendront en compte les résultats obtenus.
Fiche biologique
L’enquête vise 14 000 ménages répartis sur l’étendue du territoire et choisis de façon aléatoire. L’objectif, d’après André Mama Fouda, est d’interviewer au moins 33 000 personnes âgées entre 5 et 65 ans. Le Camphia se différencie des études antérieures menées sur le Vih Sida au Cameroun parce qu’il couvre plusieurs aspects à la fois : l’impact de la maladie, la suppression de la charge virale, la prévalence chez les enfants et la couverture antirétrovirale.
La date du début du déploiement sur le terrain n’a pas été avancée. Mais, on apprend de la bouche de Joseph Tedou, le directeur de l’Institut national de la statistique (Ins), que l’enquête va durer sept mois et qu’une équipe d’agents collecteurs de données a déjà été mise sur pied. Constituée d’infirmiers, conseillers et techniciens de laboratoires, celle-ci a subi un recyclage sur l’usage du matériel de travail. Ces derniers vont procéder à des prélèvements sanguins et donner les résultats sur place. Mais en plus de connaître son statut sérologique en toute confidentialité, il sera également possible de subir volontairement un test de dépistage de l’hépatite B à domicile.
Type de contamination

 En attente

Aucun élément n’a filtré sur le coût de cette étude. Mais, il a été précisé qu’il s’agit d’un financement du gouvernement américain, partenaire de l’enquête. Par ailleurs, le Minsanté bénéficie entre autres de la collaboration de l’Ins et du Comité national de lutte contre le Sida. Il reste à présent à accroître la sensibilisation des populations sur l’intérêt de leur collaboration à cette opération. Jusqu’ici en effet, presque rien n’a été fait au plan de la communication. Le seul élément à relever sur ce point et qui a d’ailleurs été présenté au public jeudi dernier, c’est la chanson composée par le groupe X Maleya. Celle-ci accompagnera l’enquête.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP