Mercredi, 12 December 2018
Accueil quotidien mutations sante La loase:le ver qui gêne la vue

La loase:le ver qui gêne la vue

396
- Publicité -

Non traitée, cette filariose des zones tropicales peut provoquer des troubles de comportement.
Par Paulette Ndong

Marius Akono est un ressortissant de Soa, un arrondissement situé dans le département de la Lekié, région du Centre. Depuis la mi-octobre, il a des démangeaisons, une irritation des yeux, des inflammations au niveau des articulations. Parfois, il se forme sous sa peau des placards inflammatoires (bou-
tons) causés par les multiples déplacements d’un ver. «Le ver peut passer une à deux journées dans mon œil», se plaint-il. Selon Dr Marceline Ntep, ancienne coordon-
natrice nationale de la lutte contre l’onchocercose au Cameroun et native de l’arrondissement de Soa, ce dernier appartient à la famille des filaires. «C’est la loase,
une infection causée par un petit ver qui circule sous la peau appelé Loa loa», explique-t-elle.

Elle poursuit en informant que «les sujets se font piquer dans la journée par un taon (insecte vecteur) appelé chrysops et qui leur transmet la larve. Appelées micro-
filaires, les larves du ver circulent dans le sang des personnes atteintes. Elles deviennent des vers adultes qui sont très mobiles et se déplacent sous la peau».
La localité de Soa étant une zone endémique, des campagnes de prévention et de traitement gratuit (tester et traiter, Ndlr) à l’Ivermectine ou Mectizan des filarioses
telles que la loase et l’onchocercose ont été lancées le 24 octobre dernier dans ce district de santé de Yaoundé II par le ministre de la Santé publique (Minsanté), André
Mama Fouda.

«Cette approche va nous permettre d’éviter les complications de ces deux pathologies grâce au loascope», souligne Pr Joseph Kamgno, directeur du Centre de recherche sur les filarioses et autres maladies tropicales (Crfilmt). Pour le cas spécifique du ver afri-
cain de l’œil, grâce au diagnostic précoce, «on pourra empêcher la survenue des myocardites (atteinte du muscle cardiaque) et des encéphalopathies (pathologie
qui touche l’encéphale, partie du système nerveux central pouvant causer des troubles de comportement)», rassure Michel Boussinesq, directeur de recherche à
l’Institut de recherche pour le développement (Ird).

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP