Vendredi, 19 Janvier 2018
Accueil quotidien mutations chronique Ligue 1 de football : le retour de Mtn annonce-t-il le printemps du football d’élite ?

Ligue 1 de football : le retour de Mtn annonce-t-il le printemps du football d’élite ?

132
- Publicité -
EmmanueL Jonas J

En 2002, il y’a 15 ans, la structure de téléphonie mobile Mtn Cameroon, paraphait un contrat de collaboration avec la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Cette multinationale venait, en fait, à la rescousse des clubs d’élite, en proie à d’énormes difficultés financières pour asseoir les bases d’un fonctionnement adéquat. L’implication efficiente de Mtn dans les championnats d’élite avait aussi pour vocation de déblayer, les voies du football professionnel, longtemps resté en gestation. Ainsi, par an, la rondelette somme de 700 millions de Fcfa était versée dans les caisses de la Fecafoot pour une bonne restructuration des clubs d’élite 1 et 2.

Il était notamment question de subvenir aux charges incompressibles telles que les salaires des joueurs et des encadreurs. Mais, au fil des ans, il s’est avéré que la manne versée par le sponsor n’était pas utilisé à bon escient. Au niveau de la fédération, la gestion de ce pactole était quasi- opaque. L’argent prenait parfois des destinations inconnues et insoupçonnées. Au sein même des clubs, la comptabilité n’obéissait pas toujours aux normes idoines.

Certains présidents des clubs, n’hésitaient pas à puiser dans cette cagnotte dorée pour assouvir leurs besoins exotiques. Résultat des courses, les clubs sont restés nécessiteux, les joueurs clochardisés, les entraîneurs engloutis dans une misère rampante. Relation de cause à effet, les stades se sont davantage vidés en raison du piètre spectacle servi par des acteurs faméliques. Pourtant, avec l’avènement du professionnalisme, Mtn avait même révisé à la hausse la subvention accordée aux clubs, question de s’arrimer aux exigences de la nouvelle donne. En dépit de ce somptueux bol d’oxygène, les mêmes causes ont continué à produire les mêmes effets!

A ce tableau peu reluisant, viennent s’ajouter l’existence des lobbies et autres groupuscules aux allures syndicales, qui entretenaient un climat délétère, marqué par des luttes d’intérêts et batailles de leadership entre l’exécutif fédéral et les instances tutélaires. Toutes choses qui n’étaient pas de nature à valoriser l’image de marque du sponsor officiel. Lasse de toutes ces manœuvres dilatoires et pratiques anti-professionnelles, la multinationale plie bagage en 2013.

Après quatre années de rupture totale, revoici Mtn Cameroon dans une nouvelle »idylle » avec la Ligue de Football professionnel du Cameroun (Lfpc). Son retour officiel sera agrémenté de youyous et flonflons, ce dimanche au stade de la Réunification de Douala, à l’occasion de la 14eme journée du championnat élite1. Nous saluons, à maints égards, le come-back de ce sponsor dans les compétitions d’élite. Peut-être avec la nouvelle plateforme de collaboration, le professionnalisme, stricto sensu, évoluera d’un cran. Seulement, l’on s’interroge sur la pérennité de cette nouvelle opération de charme entre Mtn Cameroon et la Lfpc. Côté instances dirigeantes de football, fondamentalement, rien n’a changé. Les pratiques et les mentalités sont restées les mêmes. Le feu couve toujours sous les cendres. La preuve, la Fifa a convoqué les différentes parties belligérantes à Zürich le 08 juin 2017, pour essayer de trouver un modus vivendi à la crise que traverse la Fecafoot depuis quelques années. Le retour de Mtn serait- il, véritablement, un signe précurseur du printemps footballistique camerounais? Rien n’est moins sûr.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP