Jeudi, 20 Septembre 2018
Accueil quotidien mutations economie Camair-Co:le Dg annonce des licenciements et des ajustements sur des postes

Camair-Co:le Dg annonce des licenciements et des ajustements sur des postes

307
- Publicité -

Ernest Dikoum promet des ajustements immédiats sur tous les postes qui pèsent illégalement et anormalement sur les finances de l’entreprise. Cela pourrait passer par des licenciements.

Par Jean De Dieu Bidias

Les jours à venir s’annoncent particulièrement agités dans le ciel camerounais. Dans une note de service adressée au personnel, le 08 juin dernier, le directeur général de Camair-Co, Ernest Dikoum, assène : « nous sommes obligés dès maintenant de faire des ajustements sur tous les postes qui pèsent illégalement et anormalement sur les finances de l’entreprise. Cette mesure va avoir des incidences immédiates sur ceux des collaborateurs dont les rémunérations sont en déphasage avec les normes organisationnelles de la compagnie, ceux qui perçoivent des revenus non dus, ceux qui pour des raisons diverses bénéficient des avantages anormaux de la société ».

Ernest Dikoume: Dg Camair-Co

En effet, «des rapports récents et concordants de structures de contrôles (interne et externe), font ressortir des manquements très graves dans la gestion et le fonctionnement de la compagnie et qui appellent des corrections immédiates », note celui qui préside aux destinées de la compagnie aérienne nationale depuis bientôt un an – il a été nommé le 22 août 2016.

« D’autres mesures suivront, promet Ernest Dikoum, pour permettre à notre compagnie d’aller vers l’équilibre de son exploitation ». Ceci sous-entendrait que Camair-Co va (enfin!) mettre en œuvre son fameux plan de réduction des effectifs maintes fois annoncé. La compagnie aérienne nationale emploierait environ 800 personnes, ce qui semble énorme au vu de la maigreur de sa flotte.

350 travailleurs

Pour les experts, il faut un maximum de 70 employés pour un avion. En conséquence, une entreprise de transport aérien de la taille de Camair-Co, dont la flotte n’est composée que de cinq aéronefs, ne devrait pas avoir un effectif de plus de 350 travailleurs. En plus de la baisse annoncée des salaires donc, cette compagnie devrait aussi compresser ses effectifs qui continuent de constituer l’un des postes qui pèsent le plus sur ses finances.

Des informations puisées à bonne sources font état de ce que les salaires du mois de juin n’ont toujours pas été payés dans cette compagnie, alors que dans la note susmentionnée, le directeur général confie que l’entreprise arrive « petit à petit à couvrir certaines de ses charges de fonctionnement ». S’il est difficile pour l’heure de faire un lien direct entre ce blocage au niveau du paiement des salaires et le toilettage annoncé du fichier solde de l’entreprise, la coïncidence est tout de même loin d’être fortuite. Un mouvement d’humeur couve en ce moment au sein de la compagnie. Laraison ? En plus du mois de salaire impayé sus-évoqué, depuis la création de l’entreprise en 2011, il n’y a pas eu d’avancement automatique pour le personnel, encore moins des primes de fonction.

Officiellement créée en 2011, Camair-Co ploie depuis sous le poids d’une énorme dette de plus de 40 milliards F Cfa. Son plan de relance à 60 milliards F Cfa, validé en juin 2016 par le président de la République, attend toujours son début de mise en œuvre. Hormis les deux avions Boeing acquis tambours battants par la compagnie en avril dernier, rien .d’autre n’a été fait jusqu’ici dans le cadre de sa relance.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP