Mardi, 23 Octobre 2018
Accueil quotidien mutations politique Le dilemme Pierre Flambeau Ngayap

Le dilemme Pierre Flambeau Ngayap

302
- Publicité -

Le secrétaire général de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp), a vu son recours retiré.
Par Ludovic Amara
Pierre Flambeau Ngayap a visiblement fui la colère et l’incompréhension des militants de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp), présents au Palais des congrès de Yaoundé le jeudi 16 mars dernier . « Où est Ngayap ? Il ne prend plus le téléphone », constate dépitée, une militante vêtue à la façon sahélienne. « Qu’il vienne nous expliquer », fulmine un autre ; « il ne faut pas que l’on nous traite comme des moutons », averti un autre. Ce groupe de sept militants ne comprend pas ce qu’il vient de se passer dans la salle des huis clos. Quelque minute plus tôt, le président du Conseil constitutionnel, Clément Atangana, a appelé l’affaire Undp contre Rdpc (Rassemblement démocratique du peuple camerounais), dans l’Adamaoua.

Mais avant, le secrétaire général (Sg) du parti, Pierre Flambeau Ngayap, qui avait introduit un recours en annulation de la liste Rdpc pour faux acte de naissance d’une candidate Rdpc, va quitter la salle. Le président du Conseil constate l’absence des parties et prononce une radiation au rôle. Ce coup de théâtre déplaît fortement aux militants Undp qui fulminent : « le président (Bello Bouba Maïgari, Ndlr) nous a trahi. Lui et le Sg ont passé un deal avec le Rdpc. Nous ne laisserons pas passer cela. On les attend à la présidentielle », ragent-ils. Mais Pierre Flambeau Ngayap est introuvable et semble comprendre encore moins ce qui vient de se passer. Un membre du bureau politique contacté explique que Bello Bouba Maïgari a demandé que la requête ne soit plus défendue, mais son Sg n’en sera informé qu’en pleine audience.

k

Il reviendra néanmoins à la reprise de l’audience une trentaine de minutes plus tard lorsque le Conseil ajourne les débats. Mais disparaitra de nouveau tout juste après. Dans le hall du palais, le Sg du parti sera retrouvé pianotant sur son téléphone. « Je ne peux pas vous parler maintenant. J’ai rendez-vous avec le président du Sénat », proteste-t-il en se dirigeant vers les ascenseurs qui mènent au Cabinet du président de la Chambre haute. Fringant dans un costume gris foncé taillé près, et souriant en début d’audience, celui qui est par ailleurs sénateur nommé de l’Undp pour le Littoral a quelque peu perdu de son enthousiasme.

Près de vingt minutes plus tard, la silhouette de l’homme émerge de l’ascenseur. Un sourire un peu crispé force les traits de son visage, lorsqu’il décline de nouveau les sollicitations des journalistes qui le pressent d’expliquer une volte-face de son parti. « Je n’ai rien à dire », lâche tout simplement l’homme politique qui s’est d’abord présenté comme « l’ami des journalistes ». Puis, il saute dans sa Toyota « VX » noire pour sortir du Palais des congrès.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP