Mercredi, 17 Janvier 2018
Accueil quotidien mutations sante l’asthme au Cameroun:13% de jeunes affectés

l’asthme au Cameroun:13% de jeunes affectés

221
- Publicité -
l'asthme au Cameroun

Le pourcentage de personne atteinte de l’asthme au Cameroun est élévé au niveau de la jeunesse. Cette maladie est une inflammation des bronches. Elle se manifeste entre autres par un étouffement et une toux sèchesèche. Celle-ci est plus présente chez les enfants en âge scolaire.

Par Paulette Ndong

Les prévisions météorologiques ne sont plus fiables pour prévenir l’asthme au Cameroun. Au cours d’une journée, chaleur et fraîcheur peuvent s’alterner ou se manifester au même moment trainant entre autres des poussières. Le Dr Ubalt Olinga, pneumologue à l’Hôpital Jamot à Yaoundé, informe que la poussière, le froid, les fumées d’huile de palme, la pollution atmosphérique sont des facteurs de risque favorables au développement de l’asthme au Cameroun (une maladie inflammatoire des bronches). Ceux-ci transportent des allergènes qui, une fois dans les voies respiratoires vont créer une allergie et déclencher la crise d’asthme.

 

 

Région de l’Ouest

Une maladie qui se manifeste par un étouffement, une toux sèche, un essoufflement et une respiration sifflante. «Tous ces symptômes prédominent en général dans la nuit ou au petit matin. Une étude réalisée dans la région de l’Ouest révèle que la prévalence nationale de cette pathologie est de 5,5%. Et chez les jeunes en âge scolaire, elle est d’environ 13%.

Afin de prévenir les crises pouvant conduire aux décès évitables des sujets en milieu scolaire, de nombreuses activités de sensibilisation ont été organisées par la Société camerounaise de pneumologie dans quatre établissements scolaires pour prévenir cette inflammation des bronches au Cameroun. En marge de la célébration le 02 mai dernier de la 20ème édition de la Journée mondiale de cette maladie sur le thème:«Air pur, meilleure respiration», les élèves du lycée de Nkolmesseng ont été édifiés sur la bonne utilisation de la ventoline. «Il faut  serrer les lèvres lorsque vous aspirer et bloquer la respiration», a conseillé Dr Onana. Elle informe également les apprenants sur quelques formes de l’asthme.

«Il peut être d’ordre génétique. Il survient aussi durant un effort. Diagnostic précoce et prise en charge rapide permettent de mieux prendre en charge cette maladie.», renseigne-t-elle. Des enseignements qui ont réjoui Simon Narcisse Mbala, censeur dans cet établissement. «Grâce à ces conseils, nos élèves vont mieux gérer leur crise», ajoute-t-il. Selon les spécialistes, pour prévenir cette inflammationdes bronches, il faut éviter les facteurs de risques. «Nettoyer les tapis qui abritent des poussières et des acariens (petites bêtes), assainir son environnement pour avoir de l’air pur», recommande Olinga.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP