Lundi, 6 Avril 2020
Accueil quotidien mutations societe Kousseri:un humoriste tchadien assassiné

Kousseri:un humoriste tchadien assassiné

201
- Publicité -

Colonel Dinar qui a été inhumé hier y séjournait, de retour d’un spectacle offert le week-end dernier à Maroua.

Par Jacques Kaldaoussa

Le monde artistique tchadien et camerounais est en deuil. L’humoriste-comédien tchadien Colonel Dinar, de son vrai nom Abdelsalam Mahamat a été poignardé à mort dans la nuit du 17 au 18 février dernier aux environs de 2h et demie dans les rues de Kousseri par des individus en fuite. Selon ses compagnons, ses agresseurs lui ont assené plusieurs coups de poignard à la tête et au thorax en voulant lui subtiliser son téléphone portable à la terrasse d’un bar-restaurant. Selon l’un de ses compagnons, l’animateur culturel Marius, ils sont juste sortis pour manger. «Aux environs de minuit, je suis rentré et je les ai laissés sur place. D’après ce qu’on m’a rapporté, les agresseurs sont venus l’agresser de dos. Ils ont attrapé son cou pour arracher son téléphone. En voulant se débattre, ils l’ont poignardé à la tête et à la poitrine avant de s’enfuir. C’est ce matin (18 février Ndlr) qu’on est venu toquer à ma porte pour m’informer », confie l’animateur éprouvé. L’infortuné faisait partie d’un groupe d’artistes tchadiens qui rentraient d’un spectacle organisé le week-end à Maroua et qui ont choisi de faire une escale de quelques jours à Kousseri.

Un malheur qui a suscité une vaque d’indignation dans le milieu artistique tchadien et camerounais où Colonel Dinar était très connu pour avoir régulièrement presté aux côtés de l’humoriste camerounais Valery Ndongo. «On n’a pas cru un seul instant parce qu’il était en spectacle à Maroua ce week-end. C’est quand on est allé identifier le corps à la morgue de l’Hôpital de Kousseri que nous avons confirmé. C’est une perte énorme pour le monde culturel de la sous-région », a déclaré pour sa part Ricardo Labe, un promoteur culturel proche du défunt. Il a été inhumé le lendemain 19 février  à N’djamena selon les rites musulmans.

Colonel Dinar est né en 1987 à N’djamena, il débute sa carrière artistique en 2008 mais s’est véritablement fait découvrir au grand public lors d’un spectacle organisé par Valery Ndongo à l’Institut français du Tchad en 2012. Admirateur du comédien français Jamel Debbouze, il a presté pour Africa Stand up  et a même participé au parlement du rire sur Canal+. Emporté à la vie à l’âge de 33 ans, il laisse une veuve et deux orphelins. Il était en préparation d’un album intitulé «One Man Show».

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP