Mardi, 11 December 2018
Accueil quotidien mutations politique Gouvernance Gouvernance: le Cameroun toujours mal coté

Gouvernance Gouvernance: le Cameroun toujours mal coté

369
- Publicité -

L’indice « Mo Ibrahim » indique une dégradation de la note du pays sur les cinq dernières années.
Par Ludovic Amara
Le rapport 2017 sur la gouvernance en Afrique de la Fondation Mo Ibrahim vient de paraître. Le document révèle que le Cameroun peine toujours à améliorer ses chiffres en la matière. Le rapport constate que « la tendance reste globalement positive pour la gouvernance sur le continent africain, avec toutefois des signaux d’alerte » et un appel à la « vigilance » est lancé à l’endroit de certains pays. C’est le cas du Cameroun où les progrès restent en-deçà des attentes. L’indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique (Iiag) de 2017, publié hier, révèle par exemple que « le Cameroun a progressé au total en matière de gouvernance globale au cours de la dernière décennie (tendance moyenne annuelle de + 0,06), mais affiche une dégradation en la matière sur les cinq dernières années (tendance moyenne annuelle de 0,15) ».

« Le Cameroun a affiché un ‘‘signal d’alerte’’ en matière de gouvernance globale sur les cinq dernières années », note l’Iiag qui souligne néanmoins que « les progrès réalisés […] en matière de gouvernance globale au cours de la dernière décennie résultent de l’amélioration de trois des quatre catégories : participation et droits humains (tendance moyenne annuelle de + 0,11), développement économique durable (tendance moyenne annuelle de + 0,12) et développement humain (tendance moyenne annuelle de + 0,93) ».

Dans le détail, le pays a réalisé son meilleur score de catégorie en développement humain (59,5), et son score le plus faible en participation et droits humains (39,4). Dans la sous-catégorie de la santé, le Cameroun affiche un score de 72,6 et aligne son score le plus faible en « redevabilité » : 27,0. Ce qui fait dire aux analystes de la Fondation Mo Ibrahim que Yaoundé « a atteint un score inférieur à la moyenne africaine (50,8) et supérieur à la moyenne régionale pour l’Afrique centrale (42,6) », ce qui place le pays au 37ème rang africain sur 54 pays notés avec un score de 46,9 sur 100,0.

Plus généralement, ce 11ème rapport de l’Iiag souligne que « la trajectoire de la gouvernance globale reste positive sur le long terme (2007-2016) au niveau du continent ». Le document rapporte qu’au cours de la dernière décennie, 40 pays affichent une progression conséquente en termes de « gouvernance globale ». « Toutefois, sur les cinq dernières années au niveau du continent, le rythme annuel moyen d’amélioration de la gouvernance globale ralentit. Sur ces 40 pays, plus de la moitié (22) ralentissent le rythme, comme le Rwanda et l’Ethiopie voire même, basculent vers le déclin, comme Maurice, le Cameroun, Djibouti, le Congo ou l’Angola, sur la seconde partie de la décennie », constate la fondation

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP