Lundi, 6 Avril 2020
Accueil quotidien mutations economie Finances publiques:le Cameroun de nouveau à l’assaut du marché des titres

Finances publiques:le Cameroun de nouveau à l’assaut du marché des titres

178
- Publicité -

Cette nouvelle opération à la Beac qui vise à mobiliser 20 milliards Fcfa intervient quelques jours après un échec inédit dans la levée d’une somme similaire.

Par Lucien Bodo

Le 12 février dernier, le Cameroun a effectué une émission de bons du Trésor assimilables à 26 semaines. Le pays sollicitait alors la somme de 20 milliards Fcfa auprès d’éventuels souscripteurs. Contre toute attente, le ministère des Finances, à travers un communiqué, a annoncé que l’opération avait été loin des objectifs souhaités. Il aura fallu en effet se contenter de seulement 5,2 milliards Fcfa, soit environ le quart de l’enveloppe qui était attendue ; ceci alors même que les souscriptions avaient tout de même atteint plus de 18 milliards Fcfa.

Cette contreperformance est la première du genre depuis le lancement du marché des titres de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) en 2011. Habituellement, à chaque opération, le Cameroun enregistre un taux de souscription qui va parfois autour de 500%. Une donnée largement au-dessus des 94,5% notés récemment.

Malgré ce faux pas, le pays s’est de nouveau lancé à l’assaut du marché des titres de la Beac, selon un nouveau communiqué du ministère des Finances relayé par la Banque centrale. Cette fois-ci, il est question d’une émission de bons du Trésor assimilables à 52 semaines. Le montant sollicité dans le cadre de cette nouvelle émission de titres publics est identique à celui de la dernière opération. L’Etat camerounais repart en effet en espérant bien mobiliser cette fois-ci 20 milliards Fcfa dès ce 19 février.

Selon ses propres prévisions, le Trésor public camerounais envisage de récolter pas moins de 305 milliards Fcfa entre janvier et mars 2020. Avant l’échec surprise du 12 février, deux premières opérations de 10 milliards Fcfa chacune et une autre de 50 milliards Fcfa ont été menées sans couacs. Le pays, d’ici la fin de l’année, devrait lever jusqu’à 422 milliards Fcfa. Ce qui serait un grand bond puisque dans les années antérieures, le Cameroun se limitait à mobiliser annuellement 300 milliards Fcfa sur le marché des titres de la Beac ; ceci à raison de 75 milliards Fcfa par trimestre.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP