Jeudi, 15 Novembre 2018
Accueil quotidien mutations societe Fête du travail Yaoundé mute…

Fête du travail Yaoundé mute…

222
- Publicité -

Une journée exceptionnelle appelle des mesures tout aussi exceptionnelles.

Par Florentin Ndatewouo

Chemises blanches éclatantes, floquées du logo de Mutations, l’ensemble du personnel de la rédaction centrale de votre journal s’est retrouvé le 1er mai au siège de la South Media Corporation(Smc) au quartier Mvog-Mbi à Yaoundé, pour magnifier les valeurs du travail. Journalistes, agents commerciaux, infographes, relecteurs, distributeurs, service d’entretien, etc., ont, par la voix de leur représentant Stéphane Olinga (relec-
teur), mais aussi par celle de la doyenne, Augustine Nokam (chef service commercial- Yaoundé), adressé leurs doléances au directeur de publication (Dp), Georges Alain Boyomo.

S’agissant des questions liées à l’affiliation des employés à la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), le Dp de Mutations a rappelé que la majorité du personnel recruté y est affilié. Il encourage à cet effet ceux qui traînent le pas à s’arrimer, en fournissant les pièces attendues. « Tous les employés ont un contrat de travail qui les lie à l’entreprise », va-t-il ajouter. Le Dp a profité de cette occasion pour prôner la solidarité et l’esprit d’équipe au sein de l’entreprise. « Seul, on est faible ; ensemble, on
est fort », a-t-i réitéré.

Pour Georges Alain Boyomo, la proximité générationnelle et le sens permanent de l’écoute permettent d’aller chaque fois à l’essentiel. Seulement, « aucun cas d’indiscipline ne sera toléré », comme le répète en permanence le président du conseil d’administration, Protais Ayangma.

La célébration de la 132e fête internationale du travail a aussi donné lieu aux agapes préparées pour la circonstance. Au journal Mutations, les employés pensent autant qu’ils dansent. En clair, ils savent joindre l’utile à l’agréable. Le pas allant de la gauche vers la droite, au rythme des décibels du titre « Ingratitude » de l’artiste Ama Pierrot, Georges Alain Boyomo a ramené ses talents de rédacteur sur la scène, non sans provoquer l’émulation de l’ensemble de la rédaction.

La fête s’est célébrée en compagnie de Mutants d’un jour, notamment Idriss Linge de l’agence Ecofin, Serge Eric Epoune, chef de la cellule de communication du ministère du Tourisme et des Loisirs et bien d’autres invités. Des moments intenses de convivialité qui se sont achevés aves la conviction que Mutations continuera à être le premier quotidien à capitaux privés du Cameroun et de l’Afrique centrale.

Newsletter: Restez au courant de l'actualité


- Publicité -

AGENDA

Festival des musiques et danses patriomoniales

première édition de Business Coffee Break

Tous nos évènements
Mutations SHOP